jeudi, novembre 03, 2011

L'affaire du lapin-nain

Dans mon jardin il y a ... un lapin-nain. Mais un lapin-nain qui n'est pas le mien. Un lapin-nain échappé de sa cage voisine, et qui a élu domicile dans mon jardin depuis 10 jours... Un lapin-nain qui fausse souvent compagnie à ses maitres étourdis, qui le sortent de sa cage pour jouer comme avec une peluche. Un lapin-nain de 4 mois, qui succède à un précédent lapin-nain, qui avait lui aussi l'habitude de faire ses fugues dans mon jardin. Mais qui, s'étant nourri trop jeune à peine sevré, des gras pissenlits qui ornent ma "pelouse", avait succombé à ces trop abondantes agapes.  M'ont dit par la suite ses jeunes maitres. Ai-je entendu comme un lointain air de reproche d'avoir fait périr le bébé ?

20 fois, que dis-je, 50 fois nous avons, ma progéniture et moi, pourchassé lapinou 1 puis lapinou 2 pour le remettre à sa famille propriétaire. Famille ma foi, peu, à chaque fugue, fort peu pressée de récupérer son animal. Ce sont les jeunes maitres, penauds, qui viennent, du haut de leurs 5 et 7 ans quémander notre aide de chasseurs. Leurs parents jamais je ne les vois, venir aider les jeunes maitres à quérir lapinou et leur apprendre ainsi les vertus de la chasse en plein air dans le jardin du voisin. Voisin, d'ailleurs, le scélérat, qui "a des trop gros trous dans ton grillage qui laissent passer mon lapin".
Ah diantre, quel coquin voisin que vl'à qui s'en va mettre exprès du grillage à gros trous pour laisser venir à lui tous les lapinous domestiques du voisinage, les attirant sournoisement par de la bonne herbe grasse d'un jardin non traité offert aux oiseaux, papillons et hérissons.

Cette fois, en méchante voisine que je suis, aigrie, acariâtre, je me suis refusée à pourchasser Lapinou 2, tout choupinou soit-il. "Demande à ta maman ou à ton papa de venir t'aider". Les jeunes maitres s'en trouvèrent fort marris lorsque, dépités par tant d'indifférence, ils se tournèrent vers mon fils Numéro 2  (qui lui n'a, du haut de ses 16 automnes, pas plus sa langue dans sa poche que de compassion lorsque poussé à bout) et que celui-ci leur répondit d'un laconique "Ben non, tu te démerdes" sans appel. J'attendais juste que se déplaçassent pour la 1ère fois les parents des jeunes maitres, de la même manière que lorsque s'échappaient mes chats tous petits, je prenais ma part de responsabilité adulte en allant quérir le vilain sur la terrasse voisine. Si je répondais aux jeunes maitres de se faire aider par leurs géniteurs, c'était pour expliquer de vive voix aux inconstants qu'il était inutile d'insister et d'offrir un animal domestique aux enfants si on ne leur accordait pas un minimum de surveillance... Après le chat qui se sauva au bout de 3 j parce que consigné dans le garage car "moche et pas beau", le 1er lapin qui fugua maintes fois, le lapinou numéro 2 qui trouve l'herbe plus verte ici qu'en face, il faut se rendre à l'évidence : il est des familles qui ne sont pas destinées à accueillir un animal domestique.

Les nuits se rafraichissent et le lapin-nain n'est pas réputé, loin s'en faut, pour sa rusticité... Il s'abrite sur ma terrasse, sous la haie libre, sous les voitures mais lorsque chuteront plus encore les températures, je ne souhaite pas le retrouver les 4 pattes en l'air sur mon gravier le matin en prenant ma voiture... D'autre part, nous saturons d'avoir à courser la bête, la maintenir bien serrée  (ça griffe fort ces bestiaux-là, et ça hurle aussi !) et faire les dizaines de mètres jusqu'à ces maitres les mains en sang ou presque ...pour le voir revenir la semaine suivante.

Alors voilà, je remets le destin de ce jeune lapereau de 4 mois entre tes mains : que fais-je ?
1/ le laisser batifoler dans mon jardin en féline compagnie, jusqu'à ce que.... ce que quoi ?
2/ le récupérer moi-même une N.ième fois et le remettre à ses jeunes (ou moins jeunes...) maitres, quitte à le retrouver encore chez moi peu après ?
3/ le récupérer et le garder pour moi. Mais là, l'ami, c'est  carrément du vol... Et le vol, C'EST MAL

A vous les studios...

Libellés :

31 Comments:

Blogger bricol-girl said...

C'est sûr qu'il te manque plus que ça un lapinou a adopter.

4/11/11 06:55  
Blogger Kaki said...

T'as un fusil et de la moutarde?
...
...
...
Ok, je sors mais c'était juste pour te faire hurler, jamais sur un lapin nain! ^^

4/11/11 08:24  
Anonymous Mahie said...

Solution n°2 et t iras tout droit au paradis quand l'heure sera venue ;-)

4/11/11 09:01  
Blogger Lapunaise said...

Comme kaki, lapin chez moi = moutarde + crème et pomme de terre vapeur ou tagliatelles... Et c'est même constat chez mes enfants... Dommage.

4/11/11 09:58  
Anonymous Mamanlit said...

Moi je garde sans vergogne...pitêtre qu'ils viendront voir ce qui se passe ??

4/11/11 17:53  
Blogger Célestine said...

moi je suis une adepte de la "concertation" et du "dialogue". Ne pourrais-tu aller voir tes voisins et leur dire: "Voilà. Vous avez un lapin nain mais vous ne m'y semblez guère attachés, et en tous cas,vous ne faites pas grand chose pour le garder. Vous ne bouchez pas les trous de la clôture, et vous ne craignez pas qu'il finisse en pâtée pour chat. Aussi, vu que vous n'y tenez pas plus que ça, je vous propose de vous en débarrasser une bonne fois en l'adoptant.Ainsi, tout le monde sera content."Soit ils acquiescent, et tu gagnes légalement un lapin nain, soit ils protestent et là tu leur dit: "alors je ne veux plus le voir chez moi." je dis ça, je dis rien.

4/11/11 21:08  
Blogger Catherine said...

Les chats sont gentils chez toi, ici il se serait déjà fait dévorer. Généralement, quand les nôtres trouvent des petits lapins de garenne ils ne laissent que les pattes :(

4/11/11 22:21  
Anonymous Anonyme said...

Il faudrait que tu le rendes aux parents pour pouvoir leur dire tout ce que tu penses d'eux, en leur disant que cette fois c'est la dernière fois

5/11/11 12:02  
Blogger man said...

Aux pruneaux j'aime bien aussi :)

5/11/11 22:39  
Anonymous Anonyme said...

Moi je serai encore moins honnête : je l'offrirai à quelqu'un de mon entourage, ni vu ni connu ... "Ah bon ? il a disparu ? Nooonnnn je l'ai pas vu depuis un moment...."

6/11/11 09:49  
Blogger FD said...

* Bricol girl, en fait il pourrait remplacer mes "lapins de ferme" myxomatosés l'an dernier...

* Kaki, un bébé lapin nain ça n'est pas plus gros qu'un rat... y a rien à manger dessus :-)

* Mahie, on a déjà gagné 50 fois notre paradis en 3 mois, figure-toi... donc c'est bon là, on a du paradis d'avance !

* Lapunaise, je ne cuisine pas le lapin... ça n'est pas que je n'aime pas le goût, c'est juste que depuis 8 ans nous avons des alpins, par intermittence certes mais quand même... ça serait comme cuisiner mon chat... la dernière fois que j'ai voulu en faire je me suis mise à pleurer devant ma planche à découper... et c'était il y n'y a pas longtemps :-)

* Mamanlit, c'était bien ma 1ère option (pas celle du Doux, par contre!) et puis ils ne viendront pas, trop contents... ils ne sont pas venus en 2 semaines...

* célestine, je vois le truc d'avance : les gamins vont pleurer, les parents vont vouloir récupérer le lapin que je vais courser dans mon jardin pour leur remettre et rebelotte dans une semaine. Ce sont des parents qui ne savent pas dire non à leurs enfants. Jamais. l'affaire du lapin n'est qu'une des aberrations du quotidien...

* Catherine, mes chats ont toujours connu des lapins chez nous, aujourd'hui défunts mais ils s'entendent bien avec la gente leporidé. Heureusement sinon la question du lapereau voisin ne se poserait plus depuis longtemps !

* Anonyme, il y a des gens à qui ça ne sert à rien de dire ce qu'on pense d'eux... On l'a déjà fait les fois précédentes, tu penses bien, et puis ils n'attendent que ça, que je les déleste de leur lapin... mais leurs enfants seraient bien moins compréhensifs.

* Man, vilaine ! un bébé, t'as même pas honte ?!

* Anonyme, j'avoue que c'est LA solution que j'ai envisagée, honnêtement... il faudrait cependant que je fasse ça en douce de ma fille ans qui dirait,en jouant devant la maison avec les petits voisins..."ben ma maman elle a donné ton lapin à sa copine" !!!
On ne se méfie jamais assez de l'oeil de lynx de nos gosses, crois-moi !

6/11/11 11:01  
Blogger Delphine said...

Ben comme je n'aime pas le lapin (à caresser et à manger) je te suggère de lacher une dizaine de chats dans ton jardin pour avoir définitivement la paix. Et s'ils adoptent un autre chat, tu loues dix chiens -je te prête le mien- succès garanti. bises.

(ca va?)

6/11/11 20:17  
Anonymous Babs'girl said...

Comme anonyme, discrètement, j'irai l'offrir à une famille un peu plus attentionnée (c'est un lapin, certes mais ila aussi droit à une vie tranquille). Peut être qu'au bout du 10 ème lapin nain disparu ils arrêteront d'en racheter et passeront au chien nain, au cheval nain, à la vache naine ....

6/11/11 22:23  
Blogger Valérie de Haute Savoie said...

Je le laisserai gambader et lorsque la bise sera venue, téléphoner aux voisins pour qu'ils viennent enfin le recueillir tout misérable et réfrigéré sur ta terrasse.

7/11/11 06:02  
Anonymous TOMALINE said...

Bien. Etant donné que la question du civet a déjà été réglée (elle était pourtant ma 1ère idée), je te suggère d'investir dans des chats un tout petit peu plus ..."chats" quoi!!! Pas des qui copinent avec les lapins! Mais où va-t'on franchement!!
Ou plus sérieusement, si tu rebouchais toi-même les trous dans la clôture, en te faisant bien voir, et en affichant ton mécontentement, peut-être que ça les ferait réagir!

8/11/11 04:46  
Blogger DoubleMum said...

C'est juste un petit coucou en passant, pour te dire que je n'ai jamais cessé de te lire.... je suis juste très occupée pour commenter, mais je n'ai jamais lâché le fil.

Bises.

8/11/11 21:51  
Anonymous jéolianne said...

Et des moufles en fourrure de lapin ça doit être bien non?..Je ne le rendrais pas ce n'est pas une famille qui le mérite. Alors après effectivement comment régler le problème..j'avais bien pensé au don ou carrément que tu le gardes en proposant aux 2 gamins de venir le voir ..Mais vu le genre des parents ils seraient capables de te demander de garder leurs mioches!! Je croise les doigts pour toi pour qu'ils n'aient pas d'envie de chien..

15/11/11 13:57  
Blogger FD said...

* Delphine, pourtant y a bien des chats dans le quartier mais ils ne viennent pas/plus chez nous depuis que nos chats les ont coursés. M'étonnerait qu'ils prennent un chien, ça prend de la place, un chien et ça salit !

*Babs'maman, figure-toi que c'est mon option favorite, le cadeau à une famille méritante. Le cheval nain leur brouterait leurs arbres, et elle finirait perdue chez nous !

15/11/11 18:41  
Blogger FD said...

* Valérie, ben voilà, il a bien gambadé et là les températures sont négatives la nuit mais de voisine, point l'ombre d'une :-( Plus envie de lui courir après, j'ai fait passé le message par une autre voisine et toujours personne...

* Tomaline, tu as raison, mes chats ne sont plus de vrais chats, je n'aurais peut être pas dû les faire opérer. Mais ça ne les empêche pas en général de ramener des mulots et autres choses éviscérées méconnaissables ! Ben moi perso le lapin ne me gène pas, c'est pas à moi de faire en sorte qu'il ne se sauve pas de chez lui !

*Doublemum, bisoubisoubisous, contente de cette brève réapparition. Reviens plus souvent, là ou ailleurs :-)

* Jéolianne, méchante, des moufles en peau de pauv'lapin, vilaine fille, va ! et qui c'est qui l'épluche le lapin, hein ?! ben, la perspective d'avoir leurs gosses en permanence chez moi pour rendre visite à leur ex lapin ne m'emballe pas des masses, tu vois... je sais, je suis une mauvaise voisine !
Mais qu'est-ce que vous avez toutes avec l'idée d'un chien, purée vous voulez me faire faire des cauchemars ou quoi ?! sils prennent un chien je l'abats direct, non mais !

15/11/11 19:35  
Anonymous Cocotine said...

Ne me dis pas que tu n'as pas pensé à le flanquer à la casserole ? Je sais, je suis ignoble. Bonne soirée !

20/11/11 17:34  
Blogger Célimène said...

Ah les voisins, toujours un plaisir d'être bien entouré ! ;)

J'ai bien pensé à la casserole ou à la fourrure, mais sur un bébé, nain qui plus est... :/

Suis sûrement sans coeur, mais s'il s'agissait de moi, j'appliquerais sans hésiter la première solution que tu proposes. (il va de tte façon finir par crever du fait de leur négligence, et offrir n2 à qqn, c'est voir n3 pointer son nez ! )

Célimène, toujours vilaine ! :D

21/11/11 16:13  
Blogger FD said...

* Cocotine, haaaa, manger du lapin nain, je reconnais bien la femme de cuistot, là, hein.. :-)

*Célimène, finalement tu as la même idée culinaire que les autres,ça fait peur, je me dis là d'un coup que la plupart de mes lectrices sont un peu étranges... ça craint !

21/11/11 16:54  
Blogger Célimène said...

"je me dis là d'un coup que la plupart de mes lectrices sont un peu étranges... ça craint !"

Je confirme, mais c'est comme pr les voisins, on ne peut pas y faire grand chose ! :D

21/11/11 19:14  
Anonymous Babs'girl said...

On t'avait pas tout dit sur les conseils culinaires ... mais le lapin se mange sans les poils. C'est pour ça qu'on t'entend plus, tu t'es pas étouffé au moins ?
(oui, je sors aussi)

29/11/11 22:31  
Anonymous ciboulette100 said...

.... De la part de M. Ciboulette : en civet avec de la polenta.

Autre solution à la ciboulette : Lapinou à la gendarmerie de ton bled pour divagation d'animal domestique.

Il est interdit de laisser divaguer un animal domestique (article L. 211-19-1 du Code rural).



Hormis l'hypothèse d'une action de chasse ou de la garde ou de la protection du troupeau, le chien est considéré comme en état de divagation lorsqu'il n'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel ou qui est éloigné de son propriétaire d'une distance dépassant cent mètres (article L. 211-23 du Code rural).



Le chat est considéré comme en état de divagation lorsqu'il est trouvé à plus de mille mètres du domicile de son maître et qu'il n'est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci. De même, le chat non identifié trouvé à plus de deux cent mètres des habitations ou dont le propriétaire n'est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d'autrui est considéré comme en état de divagation (article L. 211-23 du Code rural).



Lorsqu'un animal est trouvé en divagation sur la voie publique, il doit être conduit à la fourrière animale du lieu où il a été trouvé. La fourrière doit alors prévenir son propriétaire, qui dispose d'un délai de 8 jours ouvrés pour venir le chercher (article L. 211-24 du Code rural).



L'animal n'est restitué à son propriétaire qu'après paiement des frais de fourrière.



A la fin de ce délai, si l'animal n'est pas réclamé par son propriétaire, il est considéré comme abandonné et une association de protection animale peut le proposer à l'adoption à un nouveau propriétaire (article L. 211-25 du Code rural).



Lorsque l'animal se trouvant en situation de divagation a été blessé ou tué, son propriétaire peut être poursuivi pour divagation.

2/12/11 21:50  
Anonymous Mamanlit said...

Madame FD, si tu veux passer un jour commande sur la Petite mercerie, je peux te parrainer (tu gagnes 5 euros à ta commande et moi aussi :-)....) il me faut juste ton mail (euh, avec ton nom)...
mais j'arrive pas à trouver un truc de contact sur ton blog !!!

et par la même occas si tu veux que je t'envoie le patron du chouette sac !

Et sinon, c'est quand tu veux pour donner des news par ici !!

5/12/11 18:51  
Blogger Célestine said...

Salut ma belle, j'espère que tout va bien. Le trimestre se termine, on va pouvoir souffler!

11/12/11 11:22  
Anonymous Babs'girl said...

On t'entend plus, tout va bien j'espère ....

12/12/11 18:59  
Anonymous Cocotine said...

Mon Léon est pâtissier, pas cuisinier, ça doit être ça. Et puis, le lapin nain, ça peut être aussi chouettes que les cailles, non ? Non. Bon, tant pis, je vais bouder.

25/12/11 17:24  
Anonymous Cocotine said...

Le lapin, nain ou pas, il peut être chouette et pas chouettes. Et je n'ai même pas bu...

25/12/11 17:25  
Blogger Laurence said...

Avec bien du retard, je viens porter ma contribution à ce débat si vital, surtout pour les conchyliculteurs!

J'ai oui dire qu'un lapin qu'on laisse dehors se protège naturellement au fur et à mesure du climat qui change, des froideurs de l'hiver. Je ne l'ai pas vérifié moi-même, car le seul lapin nain que j'ai accepté dans mon logis (mordeur comme un pitbull, par ailleurs d'où son surnom Dracula), ne connaissait que la cage, car lors de sa première libération, il a bouffé les fils électriques de ma télé et a donc échappé de peu à une mort subite mais néanmoins décoiffante!!! Pourquoi tu ne testerait pas?

14/1/12 12:11  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home