samedi, décembre 17, 2011

Petits vracs décousus

Merci, merci pour vos suggestions concernant le lapin, même vos suggestions les plus culinaires et farfelues ! Merci à Mme et à Mr Cibou de m'avoir même déniché l'officiel concernant la divagation des animaux domestiques... je n'aurais même pas pensé l'appliquer pour un lapin nain !

Des nouvelles du lapin, donc... un mois après il était toujours dans le jardin... vaillant et en bonne compagnie (l'un de mes chats s'en est fait un véritable ami et ils passaient du temps ensemble, allongés l'un à  coté de l'autre sous les bambous) Je lui avais trouvé un nouveau foyer et les petits maitres devaient venir le chercher le mercredi... Hélas, dès le dimanche soir il avait disparu. En fait, il a eu des velléités touristiques et s'est engaillardi jusqu'au au bout de la rue, dans un autre jardin. Chez un voisin plus gentil (parce que plus novice, peut être...) que moi qui a posé dans toute la rue des annonces "trouvé lapin". Evidémment, les véritables propriétaires n'ont pu faire autrement que de récupérer leur animal. Depuis lors, je ne l'ai plus revu. Suite au prochain épisode au printemps...

Du mal cette année à jongler avec les deux établissements... j'ai l'impression de ne pas toucher terre ou de manquer d'organisation, la frustration de ne faire les choses qu'à moitié et en apnée; et puis j'avoue que faire des remplacements en complétant le service d'un(e) titulaire qui oriente LA façon de travailler commence à me courir sur le haricot (et je suis polie...) J'ai envie de mener ma barque comme je le souhaite, je sature des concessions permanentes ou des justifications lorsque je bouscule un peu l'ordre établi. Je songe sérieusement à me poser l'année prochaine...

Cette impression oppressante de courir après le temps est permanente... peut être que j'ai trop de choses au feu... comme si je devais vivre 4 vies en une.

Cette année où la famille se retrouve à géométrie variable, passant de 7 à 4, ou à 5, me laisse un drôle de goût. L'ainé est chez son père à Lyon, et ça ne me satisfait pas même s'il a l'air plus équilibré et serein lorsqu'il rentre certains week end... Numéro 2 est à l'internat et ne rentre que le week-end... en nous faisant bien comprendre pendant les 2 jours de sa présence qu'il a tellement bien pris ses marques à l'internat que ça ne l'emballe pas (doux euphémisme...) de se séparer de ses potes pour retrouver ses darons qui lui prennent la tête... OK... Nous avons bien compris le message... Le beau-fils est la moitié du temps au CFA loin d'ici, tout près de l'ainé d'ailleurs qu'il retrouve fréquemment, ce qui n'est guère propice à l'assiduité aux cours...
J'aime quand nous nous retrouvons la semaine à 4, au calme, même si les babillages incessants de la grenouillette et du Zébulon emplissent l'espace sonore, j'avoue que le quotidien sans grands ados est vraiment, vraiment reposant !
Et je suis ravie de retrouver la nichée au complet le week end, tout en sachant bien que le foyer n'est que leur base arrière, le point de ralliement pour aller voir "les potes" de ci de là ; et que finalement, sur le week end, entre les grasses-matinées jusqu'à midi et les visites de potes jusqu'à pas d'heures ("Nous attendez pas ce soir on mange chez Machin t'inquiète j'ai mes clés") nous les voyons véritablement peu.
Le début de l'autonomie des uns, des autres... Où chaque membre de la famille prend une nouvelle place mais où les places de chacun sont réattribuées subtilement lorsque tous sont là. Et j'aime ça et je trouve ça reposant. Avec le Doux nous nous disons qu'ils prennent leur envol, même s'il est chaotique, mais c'est leur vie, c'est leur choix, nous les avons guidés tant qu'ils le voulaient et il est temps pour eux d'affronter leurs premiers choix d'adulte (avec nous en filet de sécurité, je vous rassure) 

Il neige, et le ballet des saleuses à commencé. Tant mieux, je suis en vacances, je n'aurai pas (je rirai moins en janvier) à m'inquiéter de savoir comment j'arriverai jusqu'au collège au sommet de la côte juste avant le col même avec les pneus neige (s'il faut chainer pour arriver au collège je vous le dis tout de suite... je fais demi-tour !) J'adore ma ruralité montagnarde mais elle a aussi ses inconvénients !

Libellés : ,

23 Comments:

Anonymous Mamanlit said...

sincèrement, ça fait quoi de les voir prendre leur indépendance ?
Parce que moi, pour l'instant ça me fout la trouille alors que certains soirs, j'avoue que j'aimerai bien qu'ils aient dégagés de la maison ! (surtout pour le coté intendance :-)

17/12/11 13:37  
Blogger FD said...

ça me fait beaucoup de bien, mais parce que nous en avons eu 6, soit plein les bras (et plein le dos)et le paquet de 4 ados mâles nous a achevés ! Ils ne sont pas loin, ils ne sont pas indépendants financièrement, ils ont juste coupé le cordon affectif et nous de notre coté avons appris à lâcher prise. Le coté intendance allégé, ça ça fait un bien énooooooooooooorme, pfiou ! Allez, dis-toi que plus tu en baves maintenant, plus le soulagement sera grand après (un peu comme quand tu te tapes la tête contre le mur, quand tu t'arrêtes ça fait vachement de bien !)

17/12/11 13:47  
Blogger Célestine said...

Il ne faudrait pas qu'en plus, on culpabilise de se sentir respirer quand ils s'en vont! Parce que c'est la vie, on a tout fait pour ça,pour qu'ils prennent leur indépendance, hein ma poule? et puis ça ne veut pas dire qu'on n'est pas content qu'ils reviennent de temps en temps...
Pour ce qui est de ton boulot, je comprends que dans ces conditions, ce n'est pas drôle. Moi je dois partager ma classe avec une demi-décharge, et je suis tombée sur une perle. Aussi je me la bichonne pour qu'elle reste!Bonne vacances, bonne neige, et ressource-toi un max.

Pour l'anecdote, la vérification des mots me propose "calin"...c'est pas un signe, ça?

17/12/11 17:32  
Blogger Delphine said...

Ben moi c'est perco pour la définition des mots, et non, ce n'est pas un signe!
C'est bien, je trouve, cette autonomie qui n'est pas encore de l'indépendance, les parents qui restent des repères... j'dis ça, mais comme tu sais, je n'y suis pas encore! J'espère que tu profites des vacances pour faire le plein de farniente et de lectures et de crèmes.
des bises toutes fraîches d'une Belgique enneigée elle aussi.
PS: Quelqu'un est-il intéressé par les petites cailles d'Amaury? C'est devenu un enfer chez nous...

17/12/11 18:26  
Blogger Kaki said...

Ben j'ai rien de spécial a te raconter mais juste un petit coucou que je suis passée, en attendant de passer mon permis poids lourd XD

17/12/11 19:02  
Blogger Manderley said...

J'ai un souvenir très précis des chaînes à installer sur les pneus pour grimper dans ton pays... quelle horreur :p
Bisous, Manderley

17/12/11 19:07  
Blogger FD said...

* Celestine, ah ben non, je ne culpabilise pas e me sentir légère de mes ados chaque lundi matin (j'ai d'autres culpabilités mais pas celle-là, question de survie !) Bichonne-la ta "binôme", c'est un boulot ingrat et parfois frustrant d'être "titulaire-remplaçant". ou alors c'est que ça ne m'amuse plus, après toutes ces années...

* Delphine, des cailles, des cailles mortes à manger ou des cailles vivantes qui piaillent bruyamment ?! tu livres en personne ?! Ou, farniente, siestes, lectures en retard, tambouilles de crèmes et savonnerie super en retard et course aux cadeaux de noel !

* kaki, quand tu auras ton permis poids lourds tu me montreras comment on roule sur la neige avec un 38T, ça m'intrigue :-)

* Man, Non mais si je dois acheter des chaines ça ne sera pas des chaines à l'ancienne, maintenant on fait des "chaussettes à neige" en non tissé qui se montent les doigts dans le nez (enfin, c'est ce qu'ils disent dans la pub !) Je te dirai, à l'occasion !

17/12/11 19:14  
Blogger bricol-girl said...

L'ainé chez son père!!!!!

18/12/11 07:10  
Blogger Valérie de Haute Savoie said...

Heureusement qu'ils s'en vont faire des études et vivre leur vie, sinon cela serait follement angoissant non ? Là, même si à chaque fois il y a un petit pincement au coeur lorsqu'ils ferment la porte, c'est bon de les savoir sur la route de l'indépendance. Et quel plaisir de les serrer dans les bras lorsqu'ils reviennent nous embrasser.

18/12/11 07:56  
Blogger FD said...

* Bricol', "chez son père"... Oui...:-(

* Valérie, c'est bien pour qu'ils soient capables de voler sans nous qu'on les lève, et c'est bon de voir qu'ils en sont capables et qu'on peut leur faire confiance (grosso modo, hein !)

18/12/11 09:57  
Blogger Anne said...

Le passage obligé par le coté obscur de la force, l'adolescence, est un passage en force qui est comme une violence nécessaire qui permets de les voir partir...

19/12/11 11:36  
Blogger FD said...

* Anne, un peu comme le dernier soubresaut le plus energique destiné à sortir définitivement de la chrysalide :-)

20/12/11 15:15  
Anonymous Babs'girl said...

Entre pré ado et lutin qui se prend pour un lutin du Père Noël hyper ultra excité, prêt à faire ch*** l'ado à tout instant .... mon coeur balance. Mais si tu dis que plusieurs ados, c'est pire, alors je vais profiter de ces quelques années de "calme" relatif.
Bonnes fêtes de fin d'année, profite bien pour te reposer, tu en as bien besoin me semble-t-il.

20/12/11 21:12  
Anonymous Cocotine said...

Te lire me donne envie d'arroser Miss Cocotine d'une sorte de potion magique qui l'empêcherait de grandir et l'obligerait à aimer ses parents de manière inconditionnelle et pour la vie entière. Non, je déconne. Quoique... Bon courage !

25/12/11 17:30  
Blogger Manderley said...

JOYEUX NOEL !!!!!!
Bisous,
Manderley

25/12/11 21:10  
Blogger Manderley said...

Et bonne année 2012 petit bretzel !
Man

1/1/12 20:38  
Blogger Célestine said...

je te souhaite une année de douceur et de bonheur...

1/1/12 22:26  
Anonymous ciboulette100 said...

... Ils ne sont pas indépendants : ils n'ont pas de machine à laver. Le linge sale est un cordon ombilical bien plus solide que le premier. Et ne t'inquiète pas : tu leur servira d'airbag encore longtemps ;)

15/1/12 18:46  
Blogger tanette2 said...

Je te remercie pour ton passage chez moi. Je me doute que tes nombreuses occupations ne te permettent pas d'alimenter ton blog comme tu le voudrais. .. Bon courage. Bises.

16/1/12 21:33  
Blogger tanette2 said...

Non toujours pas de neige ici, beaucoup de pluie ce matin, c'est bien on en a besoin... au moins il ne fait pas gris pour rien aujourd'hui.
Bises.

31/1/12 10:15  
Anonymous Mamanlit said...

taguée feignasse

10/2/12 10:46  
Blogger tanette2 said...

J'espère que tes garçons vont aimer...c'est si bon...!

10/2/12 12:58  
Blogger Célestine said...

Coucou ma bibiche! En vacances? Ca fait du bien...j'espère que ça va toi. Douces pensées...

13/2/12 15:32  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home