vendredi, juin 22, 2007

Zen... soyons zen...

Finalement, mes colères ne durent guère. Trouver autant que possible le bon coté des situations contrariantes, ou l'aspect "le moins pire" des choses. Regarder en bas parfois au lieu de regarder en haut...
Quand je disais dans un commentaire "affectation pourrave", il ne s'agissait bien entendu pas d'un établissement que je n'aurais pas souhaité parceque j'y aurais des a priori ou une mauvaise expérience, il y a partout des élèves à instruire quel que soit leur origine urbaine ou familiale... et les plus attachants ne sont pas forcément dans les endroits que l'on croit plus "faciles"... Zaboo ne me contredira pas, je me retrouve dans sa façon d'aimer les élèves et le métier (ça n'est à cet endroit-là que le bât blesse... n'est-ce pas...)

Mais là je m'éloigne. Il se trouve que les Grands Sages, dans le tourbillon des barèmes par milliers (souvenez-vous, 50 points par enfant, 7 point par échelon d'ancienneté... etc) ont "oublié" trois de mes enfants, ceux issus d'un premier mariage, enfants du divorce et éléments incontestables de la nombreuse recomposition. "Oubliés" parceque n'apparaissait qu'en bas de page et non surlignée la mention "les enfants résideront à titre permanent au domicile de la mère".
Il parait que ça n'est pas évident que cela signifie "enfants à charge"; j'aurais dû fournir ma déclaration d'impôt indiquant le nombre de parts... documents qui n'était point demandé.

Mais, à toute chose malheur est bon, me console-je, j'apprends incidemment à l'occasion d'un coup de fil aux Instances que "enfants à charge" comprend également les enfants qui ne sont pas de moi MAIS que mon foyer fiscal a à charge. En clair, tous les nains (presque aussi nombreux que les "vrais" mais nettement plus feignants) qui vivent à mon domicile, engloutissent les céréales que je leur achète, font laver leur linge (quand ils y pensent) dans ma machine par votre serviteuse (et la leur accessoirement), subissent les sorties culturo-pédagogico-pseudo ludiques que nous leur infligeons mon complice amoureux et moi-même, s'habillent de vêtements que je leur achète (pas toujours de bonne grâce je l'accorde ..."achète-moi ce que t'aime pas la prochaine fois, au moins chuis sûr que ça me plaira", dire que moi je portais sans moufter les sous-pulls en acrylique que ma mère m'achetait, ou les baskets bien blanches comble de ringardise suprême-même qu'elle les repassait au blanc quand elle les estimait sales), ceux dont je signe les mots dans le carnet (hum...), ceux qui me claquent la porte au nez parce qu'ils n'osent pas le faire "en face" et qu'il est plus facile de se défouler "ici"("en face" comprennez lorsqu'ils sont chez l'Autre), ceux qui ronchonnent 15h par jour, ceux qui trouent leur chaussures en moins de deux mois, ceux qui se nourrissent en douce de compas, de stylos ou de double-décimètres, de gommes (pas possible autrement ou alors c'est qu'ils entretiennent leur classe entière, vu le nombre d'articles qu'ils me font racheter en cours d'année !)

Bref, tous ceux-là comptent comme A CHARGE. Soit, l'année prochaine, SIX enfants. Compteur explosé...

Pour l'instant, la rentrée prochaine m'offre une cure de jouvance, au cas où j'aurais eu envie de retourner 13 ans en arrière. "Titulaire sur zone de remplacement", ils appellent ça. A moi le nomadisme de mes années de néo ! Nomade certes mais près de chez moi, voilà qui, après 24h de réflexion, ne me déplait pas. Et je profite pour lever une idée reçue avant qu'elle n'envahisse les commentaires : non, entre deux remplacements, les titulaires-remplaçants ne restent pas/plus chez eux à se goinfrer de loukoums devant leur télé en attendant un appel du Puppet-Master : ils sont "rattachés" à un établissement dans lequel ils font les heures qu'ils doivent (je dis ça je dis rien mais j'ai lu récemment un dossier Spécial Fonctionnaires- j'adore ce genre de marronnier à la veille d'élections...- dans un magazine qui m'a fait friser les cheveux !)

Et puis qui sait, peut être qu'avec un peu plus de maturité prendrai-je aujourd'hui goût à ce nomadisme professionnel (nomadisme tout relatif, je le reconnais humblement).

L'affaire étant pour moi réglée et digérée (j'ai un estomac à toute épreuve et un cuir de rhinocéros), je vais pouvoir revenir plus sereinement vous raconter mes petites histoires.

Merci à Zaboo pour son dessin que je me suis approprié dans mes mauvais jours !

Libellés :

16 Comments:

Anonymous zaboo said...

J'y vois plus clair.
Un poste de remplaçant peut avoir des avantages, tu peux si tu n'as pas de remplacement te retrouver dans une école, où on te laissera t'occuper comme bon il te semble, ou bien où tu proposeras d'aider dans ce que tu sais faire.

Quand un enseignant est malade, le remplaçant est le sauveur.
Et tu auras une indemnité de déplacement si tu as un remplacement hors de ton école de rattachement.
Donc un salaire plus important.

En plus les élèves sont déstabilises en cas d'absence de leur maître adoré, et tu pourras faire un bon boulot de "rassurage";

Il ne me reste plus qu'à te dire, que j'ai sur mon disque dur de quoi occuper cm1 et cm2 et ce2, je t'enverrai tout ce que tu veux, et par mail, je te donnerai un site, où tu trouveras de quoi te faire une malette d'urgence avec chaque niveau, pour être prête au pied levé.
Et pouvoir partir les mains dans les poches avec un cartable fourni.

Voilà ma belle.

Plein de bisous.

22/6/07 11:53  
Anonymous zaboo said...

PS:
j'oubliais un truc.
Tu peux demander rendez vous avec l'inspecteur de ta future circonscription, expliquer leur erreur et demander une "délégation départementale."
changement de poste en loucedé.

22/6/07 11:55  
Anonymous tite said...

Les voies des Grands Sages sont réellement impénétrables ... il me semblait aussi que "a charge" cela veut dire vit avec la plupart du temps.

Finalement tout s'arrange ... tant mieux ...

Et sinon tu fais quoi alors entre chaque remplacements ??

Ok je sors

Bises

22/6/07 13:05  
Anonymous Mamzelle Maupin said...

Comme je suis heureuse que tu es un bon estomac, te retrouvée plus sereine me rassure et puis l'année prochaine tu vas exploser le mammouth !!!!

Quand tu n'auras pas de remplacement à faire tu peux leur proposer de leur faire un site internet ;-)

22/6/07 13:28  
Anonymous NatduVénéz said...

6 nains pour toi toute seule ? Alors, je dis bravo !
Heureuse de te voir de retour et bonne chance pour ton nouveau poste.

22/6/07 16:11  
Blogger FD said...

* Zaboo, merci de ta proposition, c'eut été avec plaisir mais moi c'est des plus grands que j'ai (collège-Lycée-Lycée pro). Et le truc de l'établissement de rattachement et les frais de déplacement je n'y avais pas pensé, et comme j'ai encore qqs jours pour choisir mon étab de rattachement je vais judicieusement le choisir, je n'avais pas fais le rapprochement ! J'ai fait parvenir une réclamation par mon chef d'établissement actuel mais c'est clair qu'il faudrait que je me déplace moi-même pour en remettre une couche. La délégation j'y ai déjà eu droit l'année dernière parceque mon affectation était à 250 km... je ne sais pas si je peux y prétendre 2 années de suite...

* Tite, moi aussi je croyais mais pour eux "vivre avec" et "à charge" c'est pas pareil, des fois qu'ils vivent chez moi mais que je ne les nourrisse pas, pire, que je leur sous-loue une chambre ! Entre chaque remplacement, mêdême, je fais des tops au crochet (et toc !)

* Mlle Maupin, mon estomac a déjà avalé et digéré moult enclumes et couleuvres... Leur faire leur site internet ?! ben alors là... TINTIN !

*Natduvenez, les gérer moi toute seule non, on est deux (ne négligons pas l'aide substancielle de Doux l'Infatigable)Et puis les 6 je ne les ai pas faite toute seule, on s'y est mis à 4 !! cela dit, oui, ils habitent chez nous tous les 6 ensemble sauf 2 WE par mois...

22/6/07 21:56  
Anonymous zaboo said...

Pour la délégation, je pense que tu peux y prétendre car ce sont eux qui ont fait une erreur.
ce serait une demande de rectification en fait, sous forme de délégation.

Opte pour un établissement près de chez toi, et sache que même si tu ne fais un remplacement qu'à deux km de ton établissement de rattachement tu toucheras les indemnités.
ça avoisine les 15 € de plus par jour, . (dans le primaire, et c'est mieux payé dans le second degré)

On m'a dit de demander ce genre de poste, mais je me suis sentie incapable de passer un jour d'une petite section pour assumer le lendemain un cm2 ou un cp.

Bonne chance ma belle, et va te renseigner auprès des syndicats pour la délégation et les indemnités;

23/6/07 00:00  
Blogger bricol-girl said...

Ils mangent les compas et toi les loukoums, mauvaise mère!(de remplacement)

23/6/07 07:37  
Blogger Dam said...

je comprends mieux la charge cette fois ci !

24/6/07 08:50  
Anonymous Mamzelle Maupin said...

Oui mais si tu fais leur site internet tu auras un alibi pour être planquée derrière l'écran ;-)

Oui je sais je suis retord !!

25/6/07 09:14  
Blogger Soeur Anne said...

Finalement, tu risques d'avoir l'année prochaine exactement ce que tu voudras... Heureuse de voir que tu arrives à faire "Contre mauvaise fortune bon coeur"

Sinon, c'est quoi ce magasine, que j'en fasse de la charpie...

25/6/07 09:47  
Blogger titeknacky said...

Des tops au crochet !!!

Ca doit pas être évident à faire ça ;o)

Bravo !

25/6/07 10:44  
Blogger titeknacky said...

Et on verra des photos ?? parce que je trouve que c'est important qu'on puisse juger du résultat

Bonneuuuu soirée

25/6/07 17:55  
Anonymous KaMaïa said...

J'admire ta sérénité. Bisous réconfortants...

25/6/07 22:44  
Anonymous zaboo said...

réveillée aux aurores à cause de cette p******** de voiture, je passe prendre de tes nouvelles, et te faire un bisou.
ça va mieux, ?

26/6/07 08:22  
Anonymous DoubleMum said...

Est-ce que tu as du nouveau ?!!! Les CAPA sont finies, là, non ?!....

J'ai de la chance dans ma nomaditude... le collège le plus proche de la maison avec un emploi du temps de rêve (oui, je l'ai déjà ! et on m'a assuré qu'il ne bougerait pas...).

J'espère que tu as été bien servie....

12/7/07 20:46  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home