jeudi, septembre 24, 2009

Vade retro...

Dans 10 minutes, la sonnerie de midi retentira. Il est assis en face de moi, sur une table avec trois autres de ses camarades. Tout de suite, en même temps que sa trousse et ses cahiers, dès le début de l'heure,il a sorti un petit flacon de liquide bleu. Et un paquet de mouchoirs en papier. Je n'y ai pas prêté plus d'attention que ça.
Il a posé sa calculette sur la table et avec ses camarades, se sont partagé les outils et les informations. Je n'ai levé le nez qu'à l'apparition d'une odeur inhabituelle. L'odeur de ce produit que j'utilise parfois (mais rarement...) pour nettoyer les livres, décoller les étiquettes fondues sur le plastique des couvertures .

Consciencieusement, avec une méticulosité admirable, il était en train de nettoyer, au mouchoir en papier imprégné de liquide bleu, chaque objet posé sur sa table. Chacun de ses stylos, comme comme on essuie un couvert après la vaisselle. Sa calculette qu'il avait partagé avec les autres, touche après touche. Le plastique rouge de sa pochette à rabats élastiques. Le MP3 sorti de sa poche. Les écouteurs qui vont avec.


Je présuppose qu'à la cantine, il passera ses couverts au désinfectant, son plateau, son verre, les bords de la carafe métallique... regardera d'un air ennuyé les spaghetti bolognaises gisant dans son assiette non désinfectée par ses soins...
Effarée, je n'arrive pas à quitter des yeux son stupéfiant manège. Et je me dis qu'aux yeux de certains, je dois probablement passer pour une mauvaise mère. Je n'ai pas fourni à ma tribu les flacons de désinfectant comme autant de gris-gris protecteurs, je ne les ai d'ailleurs pas acheté par packs de 6 à la pharmacie en promo. J'aurais pu en faire moi-même au naturel mais je me suis abstenue de succomber à la furie galopante. Mes enfants, pas plus que moi, ne vivons dans un monde aseptisé. Il y aura d'autres grippes, il y aura la vilaine gastro, il y aura les inévitables rhino de l'hiver, les angines et peut être même une ou deux otites en cadeau avant le printemps.
Alors, je n'en fais pas tellement plus que les autres années à la même saison, je fais confiance à leur système immunitaire et à leur bonne santé entretenue avec attention tout au long de l'année.

Parce que pour eux, ça n'est pas ce qui m'effraie le plus aujourd'hui...

Libellés : ,

15 Comments:

Blogger Catherine said...

Il ne faut pas non plus tomber dans la psychose tu as raison à moins peut être d'être déjà atteint par certaine pathologies

24/9/09 15:33  
Blogger Catherine said...

Oh toutes mes excuses ! "certaines"

24/9/09 15:35  
Blogger FD said...

* Catherine, oui, bien sûr, cela va sans dire... mais je pense, peut être à tord, qu'un enfant au système immunitaire fragile est protégé autrement qu'en désinfectant simplement tout ce qu'il touche. Dans une salle de classe, les miasmes circulent autrement plus vite avec les reniflements, éternuements et autres postillons !

24/9/09 16:39  
Blogger Delphine said...

Pauvre gosse! Tu crois que c'est sa mère qui a un problème ou que c'est l'enfant qui craint les microbes? Chez moi, je peux te dire que Grand et Chenapan ont tellement été malades jusqu'à leurs trois ans qu'ils sont protégés à vie, du moins je m'en persuade. Les 41° de fièvre et les convulsions, j'ai donné!
Au bureau, sans tomber dans la psychose, tous les savons sont antibactériologiques et tout le monde a la conscience tranquille!
FD, bonne soirée et dors l'âme en paix, je suis sûre que tes enfants sont bien traités :-)
A propos, les cours ça va? Et les enfants ont quel âge?

24/9/09 17:16  
Blogger FD said...

* Delphine, en collège ils ont entre 11 et 15 ans. Là il devait avoir 11-12 ans. Sinon,oui, ça va cette année, j'aime, ils sont gentils (je n'ai pas dit "sages" !)

24/9/09 19:07  
Blogger manderley said...

Je te lis ce soir et c’est amusant mais je réagis presque de la même façon que toi.
Je suis très soucieuse d’hygiène et de santé, surtout dès lors qu’il s’agit d’enfants, mais l’invasion des flacons étiquetés et réputés « efficaces contre la grippe A (H1N1) », la grosse pub, les prix carrément exorbitants en ville (chez vous je ne sais pas mais ici ça frise l’hérésie côté tarifs), ça m’agace. Pareil pour les masques. Anecdotiquement, j’étais en Chine juste après l’épidémie de « SRAS », puis au moment de la grippe aviaire, et la psychose y était à son comble. Sans trop exagérer, je crois me souvenir que l'ambiance, les militaires masqués genre « Dark Vador » (je suis ton père!) dans les aéroports et les canons à fièvre aux contrôles, me faisaient encore plus stresser que l’hypothèse d’être malade.
Hier au bureau, on nous a déconseillé de serrer la main des collègues et visiteurs ou de se faire la bise matinale… etc… :)

24/9/09 22:08  
Blogger ms said...

Ce qui fait peur aussi c'est l'évolution de cette psychose. Un gamin qui s'applique comme ça à tout désinfecter est un super bon candidat à TOC pour l'avenir et un super bon candidat à toutes les cochonneries bien résistantes si il n'a vécu que dans un monde semi-aseptisé ! Ici, ils vendent le flacon pour se laver les mains à sec (en promo vu le peu d'engouement), les mouchoirs en papier et les pastilles pour la gorge !

25/9/09 06:59  
Blogger Co de contes said...

dans le collège de mon village..le désinfectant était sur la liste des fournitures!!!!!!

au boulot bien sur que je m'en sers..mais pas en dehors..je vais me faire vacciner dès ce week-end contre la grippe saisonnière,plus pour en pas transmettre un virus qui peut être mortel pour mes papis/mamies...mais je ne le ferai pas contre la grippe A..
arrêtons cette folie..laissons nos enfants vivre en jouant..en leur laissant encore un peu d'insouciance...
comme toi je crois qu'il ya plus dangereux pour eux que cette grippe!

25/9/09 16:08  
Blogger bricol-girl said...

Sûr que ce n'est pas le plus à craindre pour nos petits!

25/9/09 16:25  
Blogger Delphine said...

Ben en parlant de la grippe, vu que je suis à l'origine de la proposition du vaccin dans notre société (en tant que DRH), je me sens un peu obligée de servir de cobaye mais fanchement je n'en ai pas envie. Et puis je vois trop la scène: moi qui ne l'attrape jamais, si je ne me faisais pas vaccinée, tu peux être sûre que ce serait la bonne. Et que pourrais-tu argumenter à ton boss qui déteste les malades: j'y peux rien c'est la griiippe? T'avais qu'à te faire vacciner ma fille...

25/9/09 17:58  
Blogger célestine said...

On vit vraiment une époque épique!
L'état parent nous materne comme si nous avions 5 ans, lavez vous les mains, mettez la main devant la bouche quand vous éternuez, jetez vos mouchoirs sales, gnagnagna..
Non mais ça va pas la tête!
Courage pour la suite de la pandémie...
Bises

25/9/09 22:10  
Blogger FD said...

* Manderley, ah, nous avons les petits flacons de 100 ml à 7euros (en promo !) mais je n'ai pas vu de masques, dans nos campagnes !

* Ms, c'est aussi ce que je me suis dit, pauvre gamin, on va en faire un flippé du quotidien limite hypocondriaque...

* Co, sur la liste des fournitures ?! ça c'est du principe de précaution, oh punaise !

* Bricol girl...n'est-ce pas... :-(

* Delphine, quel dévouement... respect.

* Célestine, du B.A BA que nous apprenons à nos enfants dès tous petits...ça me semble affligeant de devoir rappeler ces principes d'hygiène de base à toute une population adulte...

25/9/09 23:09  
Anonymous KaMaïa said...

Moi non plus, ce n'est pas ce qui me fait trembler pour mes petits.
Je dois être une mauvaise mère autant que toi ;)

N'empêche, hier j'ai éternué, tu aurais vu le nombre de têtes qui se sont tournées vers moi !!! Heureusement que j'avais fait "ça" dans mes mains (non non pas dans mon coude, faut pas pousser, ch'uis juste bien élevée, c'est tout), sinon, j'aurais été lynchée tu crois ?

28/9/09 12:28  
Anonymous C said...

J'ai eu à peu près la même scène quelques jours après la rentrée avec un élève de 6ème dont je suis PP... déjà à ce moment-là, je m'étais dit que son attitude "lèche botte" et "je fais mon élève modèle qui a bien retenu la leçon de papa-maman" ne me plairait pas trop ... un mois après, j'ai déjà du mal à le supporter !!^o^

4/10/09 20:14  
Anonymous salpiglossis said...

Tu as raison, moi aussi, je me comporte comme toi. Simplement, peut être, je vais veiller à que le flacon de teinture mère d'ékinacéa soit bien en vue, pour penser à en prendre, le moment venu... Mais ce sera tout.

4/10/09 22:21  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home