vendredi, septembre 11, 2009

Gros bonnets

Dans les années 80, ma mémé me tricotait des bonnets. Des vrais en vraie laine. Des qui me grattaient le front à mort. Des gros bonnets en bonne grosse laine blanc cassé, agrémentés (soyons fous, mon dieu quelle fantaisie !) d'une, voire deux si elle était en veine d'inspiration, bonne vieille rayure rouge ou verte ou orange. Vous savez, les bonnets dont on retrousse le bord en côtes 2x2 (un max de fantaisie, vous dis-je !) Qui néanmoins couvrent bien les oreilles... Avec son écharpe assortie. Qui elle aussi me grattait le cou à mort, bien entendu. Comme nombre de mes concitoyens, je ne supporte pas la pure laine brute à même la peau. Si l'écharpe m'irritait ma délicate peau, je n'avais qu'à porter les fabuleux sous-pulls acryliques aux couleurs chatoyantes dont tenait à me parer ma mère les jours de grand froid. C'était mon entorse personnelle et consensuelle à la mode. Ainsi lainée et chauffée, je pouvais alors porter des jeans taggés AC/DC, IRON-MAIDEN ou STATUS-QUO, des Stan Smith volontairement salies aux pieds ("tiens, je t'ai acheté du blanc pour tes baskets, elles sont sales".... Mamaaaaaannnnnn !) et un sac de cours à longue bandoulière en grosse toile kakie siglé US ARMY. Je passe sur le pin's Solidarnosc... accessoire hyper hype de l'époque.

Mais ces bonnets, nom de d'là, ils ont hanté mes 12-18 ans (rien que pour ça, jamais au grand jamais je ne souhaiterais revivre mon adolescence !), le pack complet bonnet+écharpe+pull. Oui, il y avait également le pull à torsades. Mémé adorait tricoter les torsades. Une de chaque côté sur le devant. Encolure V s'il vous plait ("avec le sous-pull ça fait plus joli"). Du fameux blanc cassé si cher à son coeur, orné dans le bas de la célèbre rayure de couleur vive. J'ai déjà parlé de ces collections de pulls torsadés qu'elle offrait à toute la famille et que nous portions tous vaillamment le jour de Noël.

Voilà que depuis quelques années, la mode étant, comme dit ma mère, un éternel recommencement, revient défiler sur les podiums (et en vitrine des boutiques de jeunes filles, de fait) LE bonnet en grosse laine tricoté main avec des aiguilles n°7. C'est là que j'ai commencé à me dire que peut être l'age me gagnait-il... au même moment où j'ai juré ne jamais racheter de pantalons pattes d'eph . Ni de sandales à semelles compensées (qui de mes lectrices est assez vieille pour se souvenir de ces sandales à semelles compensées en liège des années 70, qui me faisaient fantasmer à 11-12 ans mais que je n'avais pas le droit de porter, étant "trop jeune" ?!) Depuis deux ans à peu près, je regarde, très perplexe LE bonnet refleurir sur les jeunes têtes. Certes, je pourrais me la jouer tendance et me tricoter moi-même mon bonnet (mémé m'a appris à tricoter le bonnet, même plus, à 14 ans je savais tricoter les chaussettes- qui donc tricote encore des chaussettes de nos jours ?!- ça m'a juste servi deux ou trois fois à tricoter des chaussons de bébés et à épater les jeunes mamans avec un cadeau de naissance tellement vintage !) Mais voilà, je me refuse à porter de nouveau le bon gros bonnet tricoté main, même à le tricoter ! Je protège mon cerveau de la congélation saisonnière par l'apport de couvre-chefs plus...comment dire... genre bonnets de lutins, ou bonnets à plumes... de ces bidules qui font dire à mes fils "Warf, non mais, hé, tu vas pas sortir avec ça ?!"
Tant pis si je ne suis pas à la pointe de la mode...!

Ces jours-ci, les couturiers font leur show de saison. Nous présentent leurs collections pour l'été 2010. Ce qu'ils croient que sera la tendance dans un an... Intriguée, et comme je ne peux projeter ma garde-robe aussi loin, je suis allée farfouiller sur le net, voir ce qu'ils nous avaient prévu pour cet hiver. Ce que nous devrions trouver là-maintenant en boutique. La tendance générale, quoi. Les grandes lignes. Et là... horreur... Le gros bonnet a encore de beaux jours, ça c'est un fait acquis. Mais nous reviennent en force les années 80. Du satin brillant, de la robe-trapèze, de l'épaulette et du lamé... des couleurs neutres, du noir, du gris, du beige, du violet.

Le dress code de l'hiver 2009-2010 se situe entre Annie Lennox période "Sweet dreams" et Desirless période "Voyage voyage" (les plus jeunes, demandez à vos mères !)

Qu'on se le dise.

Je ne sais pas vous, mais moi, ça n'est pas cet hiver que je vais refaire ma garde-robe !

(Rassuré, mon Doux ?! )

15 Comments:

Blogger célestine said...

Alors là, tu m'as éclatée avec ton analyse de la mode! C'est TOUT A FAIT ÇÀ ! Une spirale infernale, style on prend les mêmes et on recommence. Bien sûr que j'ai connu le style années 70, les chemises indiennes, les fleurs dans les cheveux, les cuissardes blanches et la minijupe à ras le bonbon.La robe chasuble et les clarks, la fièvre du samedi soir.
tout ça, tout ça...
Et l'hiver, j'avais une doudoune orange (très discrète style DDE), et un gros bonnet tricoté par ma mère, version Sophie Marceau dans La Boum...Pfff, je verserais presque une larmichette nostalgique...
Biz
Célestine

11/9/09 22:59  
Blogger manderley said...

Et un joli bonnet péruvien pour ton petit Noël ? Non ?
Bises

12/9/09 00:36  
Anonymous Anonyme said...

C'est moi l'assez vieille pour me souvenir des semelles compensées, du gilet de berger qui fait aussi un grand retour et le pat d'éph ne passera pas par moi, c'était une horreur la mode des années 7O sans parler des couleurs!!!
Mab

12/9/09 05:59  
Anonymous Luna Part said...

je suis passée chez H&M et Zara hier après midi pour racheter quelques basiques à mes 3 poulettes et j'ai jeté un oeil au rayon femmes bien-sûr : j'ai retrouvé (avec horreur) beaucoup de pièces de mon adolescence.
Les pulls manches chauve-souris, les pulls bleu électrique, les caleçons à imprimés improbables (maintenant on dit leggings mais bon ça reste des caleçons longs), les mini-jupes tubes moulantes en jersey et lycra ras-la-foun, des vestes à épaulettes (ce qui m'a rappelé la blague estampillée 85 "allez Paulette,allez Paulette, allez !")
Beaucoup de moulant et de vulgaire (retour de l'imprimé léopard en force aussi). Bizarrement il manquait toute la vague fluo...
Hé bien, je n'ai absolument rien acheté pour moi !

12/9/09 09:40  
Blogger Delphine said...

Aaah Mon FD, tu es incorrigible! Tes descriptions 3ème degré me font toujours hurler de rire: ah, ces bonnets, oui je m'en souviens! Tu n'avais pas le pompon en plus? Moi j'en ai tricoté un mauve et blanc à l'époque, tu imagines... Et ma grand-mère avait une machine à tricoter, je peux te dire que des pulls nous en recevions aussi... je me souviens du pull à rayures vertes et blanches, horizontales et à manches courtes parce qu'il n'y avait plus de laine...Mais je me suis remise à tricoter (oh une écharpe en laine toute douce) pour ma fille qui en redemande et ça relaxe pas mal le soir quand tu es crevée. En plus, tu as l'impression de faire qqch d'utile plutôt que de faire le légume devant le petit écran.
Merci pour cette anthologie de la mode! Bises et bon week-end!

12/9/09 09:52  
Blogger Delphine said...

Je viens de lire le comm que tu dédies à ta grand-mère: quel bel hommage!

12/9/09 10:09  
Anonymous Anonyme said...

Bon, bah moi non plus, je ne vais investir cet hiver... Surtout qu'en plus, la mode ici risque d'être encore plus surprenante !
Et de toute façon, moi, je suis plus seventies que eighties...
Et les écharpes qui grattent, ah non merci... Et j'ai trouvé ici, une écharpe en "imitation peau de lapin", c'est doux, ça tient chaud et j'adore !

13/9/09 04:48  
Anonymous Anonyme said...

Euh, désolée... c'est pas encore ua point mes affaires...
Le dernier message n'était pas anomnyme, mais "NatinChina"

13/9/09 04:49  
Blogger FD said...

* Célestine, je crois que je t'aurais envié ta doudoune orange quand moi je portais le duffle coat bleu marine...Avec le bonnet tricoté j'étais au top de la séduction adolescente !

* Manderley, le bonnet péruvien oui...mais mon fils baba' m'a devancée...ça ne se fait pas, de s'habiller comme ses gosses :-(

*Mab, jamais je ne pourrai porter ce que j'ai déjà connu en matière de mode : ni même les pantalons à pinces !

* Luna part, ah ben ça me rassure, ça me fait exactement pareil chez Zara et H&M depuis deux ans environ, alors que je n'y retrouvais encore auparavant... Même chez Mango j'ai du mal aujourd'hui...c'est eux ou c'est nous ?! Vive le pantalon de satin-léopard !

*Delphine, et dans quelques années ta fille fera le même billet que moi à propos de ces écharpes qui avaient l'air de faire tellement plaisir à sa mère qu'elle n'osait pas dire non !! Je plaisaaaaante, alleeeeez :-)
Ma mémé est toujours là, toujours à la limite, mais solide malgré tout.

*Nat, imitation peau de lapin ça me dit bien mieux, ça ! Tu es plus 70s parce que tu étais trop jeune pour avoir porté ça, sinon ça te ferait la même chose que le 80s revival !

13/9/09 09:28  
Blogger Soeur Anne said...

O s'cours' Pas d'épaulettes, pas de bonnets pas de chauve-souris SVP !

(Je te rejoins pour les chapeaux et autres couvre--chefs, je mets des trucs absolument curieux...)

14/9/09 09:51  
Anonymous béné said...

pourquoi mon tit doigt y me dit pas quand tu blogues...et que tu déblogues ? Hein pourquoi...???

Pour le bonnet je me souviens du modèle cosmonaute avec des oreillettes qu'on aurait dit Calimero chez le merlan...

16/9/09 12:57  
Anonymous co de contes said...

éternel renouveau..les jeunes ont l'impression d'être les découvreurs...mais ..non..
pitié pas le bonnet en laine..lol!

17/9/09 05:45  
Anonymous Jéolianne said...

Et les guêtres? T'as oublié les guêtres!! Bizarrement ma fille n'appelle pas ça comme ça (le nom m'échappe) et se les colle aux bras...
C'est bête moi j'ai gardé la jupe longue avec l'énorme élastique qui étrangle la taille et le sweet fluo! A quand?

17/9/09 15:37  
Anonymous salpiglossis said...

J'adore comment tu parles de la mode !
Mais moi, je trouve ça vachement chouette, que ce soit "un éternel recommencement"... J'adore les couleurs "gris colorés", et les blouses froncées au niveau des seins ! Bon, pour les épaules larges qui vont revenir, là, par contre, je suis plutôt bien réservée... "faut pas déconner non plus".

22/9/09 22:22  
Anonymous KaMaïa said...

Arf !! Nos grand-mères devaient être jumelles ! Et moi aussi, elle m'a appris à tricoter, les premières leçons datent de mes 8 ans, je crois.

J'ai souri à l'évocation du col en V plus mieux car on voit le sous-pull en dessous. C'était exactement ça chez moi aussi ! J'ai bataillé pour avoir droit aux cols ronds ou (soyons fous) carrés.
Ma grand-mère avait mis au point un col (en cotes 2x2) AMOVIBLE (sisisi !) pour un effet pull 2 en 1.
Et ben tu sais quoi ? 27 ans après, c'est le pull préféré de CF2
Allez, promis, je fais une photo dès que j'ai 2 secondes et je la mets sur mon espace ;)

28/9/09 12:17  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home