dimanche, octobre 25, 2009

Engloutie





"Avant toi, Bella, ma vie était une nuit sans lune. Très noire, même s'il y avait des étoiles, des points de lumière et de raison... Et puis, tout à coup, tu as traversé mon ciel comme un météore. Soudain, tout brûlait, tout brillait, tout était beau. Quand tu as eu disparu, quand le météore est tombé derrière l'horizon, tout s'est de nouveau assombri. Rien n'avait changé, sauf que mes yeux avaient été aveuglés par la lumière. Je ne distinguais plus les étoiles, et la raison ne signifiait plus rien"
Edward à Bella. p. 523

Meyer Stephenie, Fascination. Tome 2 : Tentation, Hachette, 2007.

Longtemps j'ai résisté à ce phénomène de mode. En 2 ans et 4 établissements, je l'ai acheté 4 fois. Chaque fois surprise par l'engouement des adolescentes pour la
saga. De prêt en réservation, rarement les livres restaient dans les rayons. J'ai assisté à la sorti du film avec une indifférence à peine teintée de mépris. J'ai passé l'âge des mièvreries ultra sucrées et l'univers fantastique des vampires, loups garous et autres fantômes, très peu pour moi. C'était me mentir et oublier un peu vite l'addiction que j'avais eu à l'époque pour la série télévisée Buffy contre les vampires...
Toutefois, ça n'était pas tant cet univers fantastique qui m'attirait que l'histoire d'un amour impossible et contrarié.

I love my job.
Etant chaque année sur 2 collèges, je dispose d'un double budget pour l'acquisition des romans. Et je mets un point d'honneur (qui ne me coûte pas
trop, bien au contraire !) à lire le maximum d'ouvrages que je mets en rayon. Ainsi, je lis environ une centaine de romans pour ados par année scolaire.
Il y a 2 semaines, profitant d'une disponibilité du Tome 1 (Fascination), je me suis plongée dans la lecture du best seller de la mormone Stephenie Meyer. C'est comme plonger la main dans un paquet de chips par oisiveté. Un piège terrible. D'autant
plus traître que, telle une éponge, j'entre très facilement dans l'univers des auteurs. Toute entière. Et depuis 2 semaines je vis, sinon en apnée, du moins un peu schizophrène, me dédoublant afin d'assumer mon quotidien avant de me replonger dans l'univers Meyer.

Chaque année, de mes lectures je découvre de nombreux romans
qui me touchent. La littérature de jeunesse (pour ado et pré-ado) fourmille d'auteurs exigeants et talentueux. De vrais raconteurs d'histoires. C'est ce que j'aime. Au premier abord, Fascination n'est pas très bien écrit. De nombreuses répétitions et des rebondissements attendus. Mais les personnages ont une vie propre, des caractères bien définis et s'y tiennent, une vraie consistance. Une histoire bien à eux, propre à chacun.
Ce qui m'attire le plus, et là c'est régressif et limite hont
eux, comme de s'engloutir un paquet de fraises Tagada de façon compulsive et boulimique, ce sont les histoires d'amour. La narration de relations humaines complexes. Les ratés. Les manques. Les frôlements de vie. Les "Et si..." J'aime les histoires d'amour. Celles qui transcendent le quotidien des protagonistes, surmontent les épreuves. Une vraie midinette ! Lecture régressive, je vous dis !
Oui, je suis bon public des films larmoyants avec Meg Ryan, ou
i, plus jeune, j'ai lu avec avidité l'intégrale des soeurs Brönte (la littérature victorienne en est pleine, de cette impossible quête du bonheur, chez Emily et Charlotte Brönte, Thomas Hardy ou Jane Austen). Ou Stendhal. Et Shakespeare.

Non, Fascination n'est pas cela, je ne le classerais pas dans la belle littérature intemporelle mais les ingrédients y sont. A sa lecture, j'ai pensé à tous ces auteurs-
là, en vrac.

Tant qu'à me couler dans Fascination, j'ai glissé jusqu'au film, Twilight (je remercie au passage mon Doux qui, par amour, s'est farci le film avec force soupirs de lassitude, certes, mais sans faire de commentaire. Brave homme ! je sais toutefois que je ne compterais pas sur lui pour m'accompagner voir le 2é volet qui sort fin Novembre !)
Disons-le tout net, le film est un vrai film d'ados. Les personnage
s y sont plats, sans saveur ; l'acteur choisi pour incarner Edward, je le trouve moche et là ça ne colle plus ! Dommage, le film ne rend pas hommage au livre.

J'ai donc lu, en 2 semaines, 3 des 4 tomes de la série. Soit 1706 pages. En attendant le 4è (et dernier sorti à ce jour) que je devrais recevoir demain, j'ai poursuivi ma boulimie livresque en enchainant sur un autre roman pour ado,Toi et moi à jamais, de Ann Brashares, Gallimard je
unesse. Très belle plume, tendre et délicate pour scruter quand l'amitié fraternelle laisse sa place à l'amour, si l'amitié y survit. Mon avant-dernière commande pour collège. 408 pages lues en 24h.





Ce soir, je continue le dernier Philip Roth, Exit le fantôme. J'adore sa plume. Bien plus que les histoires qu'il raconte. Mais se couler dans ses livres est tellement doux... fluide.


Et avant de me coucher avec Ph. Roth, je terminerai la lecture des premiers chapitres du Tome 5, mis en ligne par Stephenie Meyer. Inachevé à ce jour. Midnightsun, Edward's story.




Libellés :

9 Comments:

Blogger Delphine said...

Ben je comprends mieux qu'on ne te lise plus trop souvent si tu es prise au piège d'une série telle que "fascination" et autres romans à la Jane Austin (que tu ne peux pas critiquer parce qu'elle je l'aime beaucoup.) J'ai deux livres de retard, mais je reviendrai lire ton billet pour m'inspirer de lectures nouvelles dès que j'aurai épuiser ma pile (m'endors trop vite le soir, trop fatiguée...)
C'est gai (expression belge!) d'être payée pour lire, je veux!
A très très bientôt!
Ah et à propos, toi qui te moquais de moi, ma fille a étrenné son écharpe ce matin: elle était fière comme Artaban, mais je n'avais pas encore rentré les fils qui pendouillaient de tous les côtés. Elle a quand même eu beaucoup de succès (qui? ma fille et aussi accessoirement l'écharpe ;-)

25/10/09 18:01  
Blogger bricol-girl said...

Ph. Roth, je suis fan aussi, les bouquins d'ados, ce n'est pas mon job, alors je les laisse aux ados, mais sans doute ai-je tort.

26/10/09 05:12  
Blogger Co de contes said...

pas vraiment "crochée" par cette saga...mais "les ames vagabondes" du même auteur..oui!avec délice!

26/10/09 14:43  
Blogger célestine said...

Je n'ai qu'une envie, c'est de me plonger dans cette saga que ma fille dévore depuis un an (en classe prépa on n'a pas trop le temps de lire.)Tu m'as vraiment "donné le goût", comme disent les ados par ici!
Enfin, dans la série relooking de l'histoire ancienne version bidonnante, je te conseille mon "pomponnius Flatus" dont je parle sur mon blog;la vie de Jésus comme on ne l'a jamais imaginée...
Une question...C'est quoi ton boulot exactement? tu bosses au CDI? Allez bonne lecture et gros bisous

26/10/09 17:21  
Blogger FD said...

* Delphine, oui, le soir je file sous la couette, d'autant qu'on n'avait plus de chauffage souviens-toi ! Des photos de l'écharpe, peut être ?Je n'ai jamais douté de toi ;-)

* Bricol girl, la limite entre la littérature pour ado et celle pour adulte est souvent affaire marketing, par ex. on ne classe pas Le parfum dans les littératures pour jeunes et pourtant ils adorent ; on va y classer des auteurs comme Bottero, pourtant ses romans fantastiques font fureur également chez les jeunes adultes...

* Co de contes, je suppose que, comme pour la série des Twilight, elle a aguerri sa plume avec le temps : le 3è est mieux écrit que le 1er ; mais je vais aller voir du côté des Âmes vagabondes, pourquoi pas...

* Celestine, mon boulot c'est "dame du CDI", l'Educ-Nat appelle ça "professeur-documentaliste". Je garde sous le coude ton conseil, j'aime bien l'histoire revisitée, de même que les uchronies.

26/10/09 18:54  
Anonymous KaMaïa said...

Bon moi, j'avoue que j'ai pas trop accroché avec la quadrilogie de Miss Meyer. Un peu trop gnangnan (surtout le tome 1 en fait, à la reflexion) et un peu trop "littérature ado" à mon goût. Mais ça ne m'a pas empêché de les lire tous, hein, puisque ma soeurette me les a gentiment prêtés.
En revanche, j'ai adoré Midnight Sun et j'eusse aimé qu'elle ai TOUT ecrit en double version :)

A part ça, j'ai beaucoup beaucoup aimé Les âmes vagabondes du même auteur.

29/10/09 11:57  
Anonymous Jéolianne said...

Julie a englouti les 4 romans en un mois cet été. elle me fait dire qu'elle a pleuré quasiment tout le temps au dernier.Quant à être régressive , n'oublie donc pas les kleenex! Le film m'a plu même si je n'ai pas accroché avec Bella. Mais j'ai aimé l'ambiance générale. Nous irons voir le 2 en VO. Moi j'ai commencé les Millenium.

29/10/09 22:36  
Anonymous béné said...

coucou toi

30/10/09 07:13  
Anonymous M'ados said...

Je viens de commencer Moby Dick en anglais... je savoure.
Bizatwa!

2/11/09 06:26  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home