mardi, février 06, 2007

La cantine, c'est torride !








Il est dit que le 18 février nous entrerons dans la nouvelle année chinoise du porc de feu. Soit. C'est bien.

A la cantine, notre vaillant et inventif cuisinier a toujours à coeur d'éduquer le goût de nos jeunes citoyens, louable sacerdoce s'il en est... Ainsi donc, le Nouvel An chinois est un excellent prétexte à modifier le classique purée-viande au jus du mardi. Je me réjouissais donc aujourd'hui, en poussant mon plateau entre deux blousons "Rivilda"(Inversez les voyelles pour avoir la véritable marque... c'est tellement la mode ici que le catalogue complet doit être représenté au lycée... les avec capuches, les sans capuches, les capuches avec moumoutes-en poil de Bigfoot- les capuches sans moumoutes, les forme blouson , les formes parka, les noirs, les blancs, les noir et blanc...)
Donc, disais-je, j'en étais toute réjouie de mes deux nems+sauce+salade en entrée, légumes chop-suy et canard aux champignons en plat et lytchies fraîches (et même pas moisies !) en dessert.

C'est toute à ma joie que je m'assieds sans faire attention, à la table, parmi mes collègues, face à un charmant collègue mâle (oui oui, celui-là même qui me faisait de chaleureuses bises au début de l'année en me pressant le bras et qui , depuis que je lui ai dit incidemment que j'avais 6 enfants à domicile, à l'air de me fuir comme la peste !)

Sourirs, bonjour, bonjour, ça va ? ça va, et toi ? Bon appétit, bon appétit, merci. Et là...

J'interromps mon bel élan gourmand et je suis saisie d'un dilemne : mes nems, je les mange comment, avec le monsieur en face de moi ? Qui lui, bien sûr, a terminé son plateau... Je les mange avec les doigts en les trempant dans la sauce, nem bien encapoté de sa feuille de laitue ?! Naaaannnn... pas chiche ! Pas chiche du tout ! La mort dans l'âme, je l'ai joué à la fourchette et au couteau (et que ceux qui connaissent la résistance du nem frit servi dans une petite assiette me plaignent...!) Et, profitant de l'aubaine de cette belle rencontre, le collègue me fait une charmante conversation. En temps normal, j'aurais adoré discuter avec lui, parler à bâtons rompus de ses élèves que j'ai fait exclure 1 journée de l'établissement assorti de 4 h de colle... Vraiment, j'aurais adoré mais là... je ne souhaitais qu'une chose... qu'il s'en aille boire son café vitevite ... que je puisse suçotter mes mens sans témoin ! Raté.

La confrontation avec les légumes et le canard m'a posé moins de problèmes, trier le gras de la viande en public (si, il y a du gras dans le canard !) ne me pose plus aucun souci de bienséance. Bon an mal an donc, j'en viens à la fin de mon (laborieux...) repas, au moment d'attaquer les ... lytchies frais.

Et là, ami lecteur, explique-moi comment toi tu fais pour manger des lytchies frais ?! hein ? Tu te saisis de l'objet dans sa coque rose, tu mets un délicat coup de dent à la puissance bien maitrisée, ni trop fort pour ne pas éclabousser tout autour (et plein la main...) le jus de la bête, mais suffisamment puissant pour casser la coque, l'éplucher petit à petit et ... aspirer la douceur blanche. Normalement, quand on est chez soi c'est comme ça qu'on fait. Si on a son Chéri en face soi, ça n'est même pas gênant.
Mais devant un collègue qui te fait la conversation... donc qui suit chacun de tes mouvements... tu fais quoi, toi, amie lectrice ?! Parce que bon, même si on n'a pas forcément l'esprit mal placé, on connait un peu les choses de la vie et tout de même, il y a certains aliments dont l'ingestion est plus suggestive que d'autres ... enfin, tu vois ce que je veux dire, amie lectrice... Tu comprends donc bien mon embarras.

Ce n'est pas une, ni deux, mais bien cinq lytchies qui me narguent dans mon assiette, cinq fois répéter l'opération-de-la-honte ! Que faire ? A la fourchette et au couteau, comme les pêches et les oranges dans ma vie anterieure ? Infaisable, le lytchie ne s'y prête guère. Les mettre dans ma poche et les manger devant mon écran plus tard dans l'après-midi ?! Quid du jus de lytchie sur le clavier ?!


Et puis n'y tenant plus, je ne sais pas ce qui m'a pris, trop de frustration sans doûte, trop de pression, j'ai fait comme je le sentais, allez, on est entre nous, hein. Et puis, "du brin !" comme diraient certains.
Crrrrc... plotch... on épluche dééélicatement le fruit soyeux (surtout bien rester concentré sur l'opération, ne pas lever le nez de son assiette pour vérifier que personne ne vous regarde, de toutes façons ON vous regarde !) , entre-ouvrir la bouche juste ce qu'il faut, une légère aspiration, croquer autour du noyau et reposer entre deux doigts le luisant ovale noir. Et réitérer l'opération quatre fois. Toujours sans lever le nez.

Mmmmmhhh... c'est booooon... j'adooooore le lytchies !

Libellés :

26 Comments:

Anonymous kheyliana said...

j'ai enlevé la note et remis normallement...
J'en profite pour te dire, que moi je l'aurais bien regarder droit dans les yeux en mangeant mes nems et mes lychees ... et j'aurais lècher mes doigts après avoir enlevé le gras du canard
quoi ? comment ? je l'aurais dragué ? non non allumé, c'est tout

6/2/07 14:14  
Blogger FD said...

Ben tu es moult plus téméraire que moi, Khey ! je pense qu j'aurais peur qu'il le prenne au 1er degré :-)

6/2/07 14:48  
Anonymous Maky said...

MdR...sur les "6 enfants" !!!
Je comprends la "débandade".
Quant aux menus de ce type que j'apprécie bien, il faut faire abstraction d'un certain nombre de convenances...fussent-elles suggestives !
Des situations semblables pourraient anéantir tout homme normalement constitué...;-)

6/2/07 15:25  
Anonymous tanette said...

Trop drôle... hi hi. Tu me diras que derrière mon clavier, c'est facile de rire, et tu as raison, j'aurais été bien ennuyée moi aussi.

6/2/07 15:53  
Anonymous Mamzelle Maupin said...

Quand il s'agit de manger je n'ai aucun humour (dixit mon homme) et aucune convenance !
Les nems c'est comme les frites ... bien meilleur avec les doigts !!

A midi je me suis fait un petit plaisir, un GROS rouleau de printemps, collègues ou pas, suggestif ou suggestif (y a pas à douter là) je me suis régalée ... sans fourchette.

6/2/07 16:08  
Anonymous maitressedecole said...

Extraordinairement bien écrit, ah quel dessert.
Et si tu avais dû manger une banane ?
Cela m'est arrivé, je n'ai jamais recommencé.
bisous

6/2/07 19:53  
Anonymous maitressedecole said...

Ah ça y est je sais pourquoi mes coms n'apparaissaient pas, ils refusent l'url d'u-blog............ mdr

6/2/07 19:54  
Blogger FD said...

* Macky, je ne comprends pas pourquoi le "6 enfants" fait peur... vraiment pas :-) Leçon du jour : toujours faire attention à qui on a en face de soi à table !

* Tanette, je crois que j'ai retenu la leçon du jour !

* Mlle Maupin, là tu es pire que moi, carrément le rouleau de printemps... c'est fort !

* Maitressedécole, pas grave pour ton url, nos boites-à-blogs se feraient-elles la gueule ?! Pour la banane je savais, d'office j'évite en public... pour les nems et les lytchies je ne me suis pas méfiée !

6/2/07 20:21  
Anonymous Anonyme said...

Pas de problème pour moi, je ne mange pas exotique.
Bonne cantine.
Mab.

7/2/07 07:50  
Anonymous Le baudet said...

Ah que cette note m'a fait rire !!! moi j'ai résolu le problème, je mange dans la cantine avec les élèves et puis me faire aborder à chaque bouchée sur tel ou tel problème me donne ensuite des aigreurs d'estomac pour le reste de la journée.
Chez nous, le repas chinois a lieu le 19 janvier : je penserais à toi :-).

7/2/07 08:25  
Anonymous titeknacky said...

Je ne sais pas si un repas chinois est prévu à la cantine pour mes enfants.

En tout cas, ta note m'a bien fait rire ...

Pour ma part, je pense que j'aurai mangé les nems avec les doigts, à la bonne franquette ... quant au litchies, le problème ne se serait pas posé, je ne les aime pas .

7/2/07 11:09  
Anonymous La Troll Family said...

avec les doigts !!!
d'ailleurs je suis sure que lui n'a pas du se gener le bougre !!!
Et sinon ça tient toujours pour les vacances ? Et à quelle date ?

7/2/07 19:01  
Anonymous rosalie said...

Alors, il y a les nems, les lytchies, les bananes...
et les spaghettis bolognaises qui dégoulinent de sauce, et qui sont si bons quand on peut les aspirer sur toute leur longueur ! si bons qu'on s'en met plein autour de la bouche...
Bon, moi je ne mange plus à la cantine et quand j'y mangeais, je choisissais les frites !

7/2/07 21:26  
Anonymous maitresse d'école said...

Je ne sais pas si vous avez vu cette pub, il y a fort longtemps.
On y voit un couple richissime en train de manger du caviar à la cuiller, champagne etc..............
et la belle et somptueuse créature sourit.................................................................


Avec plein de petits grains noirs dans les dents.
Supeeeeeeeer sexy

c'était une pub italienne pour les cure-dents.
géniale.
Mais bon à la cantine pas de caviar, ni chez moi d'ailleurs.^^

7/2/07 21:51  
Blogger FD said...

* Mab, ça peut arriver avec les spaghetti bolo aussi :-) à moins de les couper en mini bouts !

* Le Baudet, oui, tu penseras à moi en mangeant tes litchies en dessert ! Tu as raison de manger au milieu des élèves, quand la salle s'y prête.

* Tite, les nems avec les doigts et la sauce qui coule jusqu'au coude ?! Pas mieux !

* La Troll, il avait fini de manger quand je suis arrivée, quand même ça m'aurait fait froid dans le dos de le voir croquer son nem :-) T'as reçu mon mel ?

* Rosalie, les spaghetti bolo c'est le jour où j'ai le chemisier blanc, ou la veste en lin ! et comme je me méfie et qu'il y a toujours des légumes en second choix, je me rabats sur le salsifis ou les navets en minicubes, la mort dans l'âme...

*Maitresse, je ne me souviens pas de la pub mais elle a l'air extra ! Comme quoi, le caviar est un tue-l'amour. On fait bien d'éviter !

7/2/07 22:16  
Anonymous bérangère said...

une mère et sa fille sont au restau, elles mangent des asperges, à quoi reconnait-on la mère ?????
Allez vas-y, la mère suce, prends avec les doigts, lèche...mais nan ma poule, la mère porte une alliance....lol J'a ben ri avec ton histoire...
PS: tu sais pourquoi on ne peut + commenter chez Anitta ? Ch'est quoi ch'brin ? ;-)

8/2/07 07:05  
Anonymous maitresse d'école said...

Eh oui, parce que des cure dents pour terminer un repas romantique, c'est pas top non plus ^^
lol les asperges ;)
Je ne vous dis pas les conneries qu'on sort à table avec ma troupe, pour
les asperges
les lytchees
les bananes
les nems,
et tout, ils sont intenables.
Mais qu'est ce qu'on se marre.

8/2/07 09:32  
Blogger FD said...

* Bérangère, merci pour la bonne blague, je ne la connaissais pas :-) Et ce soir je pourrais montrer à mon doux comment j'occupe utilement mes journées de grève..! L'Anitta on dirait qu'elle a fermé les comm', la vilaine ! La rançon de la gloire ,elle ne veut plus de fans en bas de chez elle !

* Maitresse, oui, et puis en cherchant bien il y en a d'autres aussi, comme les esquimaux de la cantine quand c'est fête ! Les asperges... j'adooooore... pas à manger avec la fourchette et le couteau, sacrilège !

8/2/07 12:28  
Anonymous Soeur Anne said...

Moi ce qui me tue, c'est la volaille. J'adore racler l'os du poulet.. alors en public, je regarde tristement le bout bien croustillant qui croque un peu rester perché sur le bout de l'os... (Je l'ai écrit ça, "sur le bout de l'os"?, ben oui, désolée...)

8/2/07 14:32  
Anonymous maitresse d'école said...

Et bien ce soir on a mangé chinois, et ils m'ont fait rire...
Je demande à boire, rhalph, inonde la table en faisant exprès de verser trop d'eau, et pulsahr met ses doigts dans mon verre, et m'arrose.
commentaire "tu as besoin d'être bénie"
Alors pour ne pas être en reste, rhalph lance son yaourt dans son verre en disant "plouf ! j'en avais envie........"

Je savais bien qu'un repas chinois allait déclencher des choses.

Soeur Anne, le doré croustillant du poulet, j'adoore, oserais je dire que moi c'est le croupion ?
Je l'ai dit.......... désolée.

8/2/07 19:44  
Anonymous Ln la marmotte said...

C'est bine pour ça que je mange en salle des profs et jamais à la cantine ! Comme ça, je maîtrise mon menu !!!

8/2/07 21:49  
Anonymous maitresse d'école said...

Bon week end ma belle, profite bien, et repose toi,
gros bisous

10/2/07 10:26  
Anonymous La Troll Family said...

j'ai bien reçu ton mel mais ma sacré bon sange de bonsoir de boitamel veut pas envoyer ma réponse je retente demain !!!
Bonne nuit ce soir chuis rétamer de ma journée alors dodo

10/2/07 20:00  
Anonymous bérangère said...

Ben alors t'as pas digéré tes lytchies, T malade ? Bobo au ventre ? ou T kune fégnasse ? ;-)

12/2/07 06:57  
Blogger FD said...

* Bérangère, t'as raison, chuis une grosse feignasse ! j'ai tout lu chez vous tout le WE mais j'ai pas posté; ah, je ne suis qu'une vilaine égoiste :-) Mais je vais me rattraper...bientôt !

* La Troll, bien reçu...

* Maitressedécole, c'est fait... trop bien le repos total et le marché du samedi matin sous la pluie !

* LN la marmotte, mauvaise compagnie en salle des profs chez nous... à choisir je préfère la cantoche !

* SoeurAnne, avec les doigts, non ?! quel gâchis, hein, au non de la bonne éducation !

12/2/07 09:02  
Anonymous maitresse d'école said...

Coucou ma belle, j'attends le menu de la cantine de ce midi..........
gros bisous et le marché sous la pluie je compatis, j'ai fait la marmotte moi c'est le vendredi, et il pleuvait.
^_^

12/2/07 09:57  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home