mardi, juin 26, 2007

En être ou ne pas en être...

Je hais les fins d’année scolaire. Non pas parce qu’elles terminent un cycle et que j’aurais du mal avec les au revoir. Non, pas du tout. Je hais les fins d’année scolaires parce que la tradition veut que nous soit infligé le sacro-saint POT DE FIN D’ANNEE.

- Alooooors… tu viens jeudi soir ?

Et là en général je m’embrouille dans une réponse molle, alignant honteusement des prétextes tous plus futiles les uns que les autres. Pour finir par un

- Ben, je ne sais pas encoooore… chuis pas trop sûre… je n’habite pas tout près…

L'alibi "enfant" est toujours très utile dans ces moments-là. "Enfant" peut avoir son spectacle de théatre de fin d'année (même si en vrai c'était jeudi dernier...), "enfant" peut être tout seul à la maison parceque Doux est en déplacement (non vérifiable...)... Petits mensonges peu glorieux qui entretiennent le consensus, la politesse et les conventions. Parcequ'on n'ose pas dire franchement "non, pas envie de vous voir EN PLUS sur mon temps de loisir".
Surtout lorsque la culture locale veut que chacun connaisse et fréquente chacun en dehors du lieu de travail, promène de concert sa progéniture le dimanche, piscine en choeur le samedi et raquette à la neige ensemble l'hiver avec l'Amicale (aaaahhh... "l'amicale"...)

Je n'arrive pas à manger de ce pain grégaire-là. Partir en vacances avec les collègues... me divertir le Week-end avec eux... de la même manière, nous évitons les campings mutualistes du "Groupement xxx" dans lesquels se retrouvent 200 voitures à l'autocollant triangulaire MAIF rouge sur fond vert... Associale non, singulière peut être, prétentieuse il ne me semble pas, bêcheuse non plus... simplement je cloisonne ma vie professionnelle et ma vie familiale et amicale. Suis-je normale ? je me suis souvent posée la question et aujourd'hui avec encore plus d'acuité...

Cette année le pot final s’agrémente de deux départs à la retraite ; autant j’ai jovialement déposé mon obole dans l’enveloppe qui a circulé en vue du CADEAU (grand moment, ça, l’enveloppe, deux écoles s’affrontent : l’enveloppe qui circule en toute confiance ou alors la brave fille qui s’est proposé pour récolter les sous-trouver l’idée de cadeau-acheter le cadeau) Donc je disais.. autant blablabla (voir plus haut), autant la perspective de passer une soirée à faire karaoké (si si, cette année c’est soirée karaoké sur le thème de l'adieu …comprenez mon empressement…) avec mes collègues ne me fait pas sauter de joie comme un cabri.

- Mais tu sais, tu peux venir avec les enfants...

A-t-on essayé de me motiver. La vision de mes six, lâchés en plein cocktail, qui s'agrippant à la nappe du buffet, qui squattant délibérement et sans honte aucune les petits feuilletés, recrachant l'olive ("pffftttt...babon !") ou au mieux son noyau, râclant l'anchois importun, qui entammant une course effrénée autour de ladite table, accrochant un morceau de nappe papier au passage... qui trébuchant et s'étalant de tout son long à 5 cm de la baie vitrée... sans compter les soupirs d'ennui et autres amabilités polies de mes ados ... ("on peut aller dans ton CDI jouer à l'ordinateur en attendant ? pffff....c'est nul") Non, vraiment non...

Donc cette année encore, à la question

- Alooooors… tu viens jeudi soir ?

Je mentirai mal ... pas fière.


S'il s'en trouvent de mes lecteurs qui adorent ce genre de convivialités (c'est toujours un repas de gagné...), c'est de bon coeur que je laisserai ma place, en ayant bien sûr au préalable pris soin de vous présenter à l'assemblée.

Libellés :

17 Comments:

Anonymous Mamzelle Maupin said...

Je ne suis pas particulièrement friande de ce genre de soirée et si je dois y aller (bien obligée parfois, le relationnel fait grandement partie de mon boulot !) et bien c'est seule parce que pas envie de meler namoureux et nains !

Pour les vacances j'y vais avec mon boulot aussi ... faut dire que le prix est vraiement intéressant et je fais abstraction du fait qu'on bosse pour la même boite, de toute façon en vacances on reste en famille !

26/6/07 10:14  
Blogger titeknacky said...

Je comprends complètement le fait que tu veuilles cloisonner vie professionnelle et vie privée ... on a quand même besoin de respirer de temps en temps.

De toute facon, je n'aime pas non plus être fourrée avec les mêmes personnes 24/24 que ce soit collègues et voisines ..; tôt ou tard il y a des histoires et moi les histoires, moins y en a mieux je me porte.

Sinon jeudi soir, tu n'as qu'a venir à la maison ... on se fera des moules (pas du bassin évidemment) frites en vala une excuse qu'elle est bonne non ?

Nan me remercie pas, c'était de bon coeur je t'assure

Bises

26/6/07 11:51  
Blogger titeknacky said...

Quant aux vacances ensemble, le problème ne se pose pas ... on peut pas les prendre en même temps nos jours

26/6/07 11:53  
Blogger tirui said...

en même temps, voir des collegues se jeter sur des petits fours parce que c'est gratuit, d'autres collegues torcher bouteilles apres bouteilles jusqu'à tanguer dangereusement parce que ce jour-là c'est permis, et, dans ton cas, assister, médusée, au spectacle saugrenu de gens sérieux s'essayer lamentablement au karaoké, ça vaut quand même le déplacement, non ?
(à condition d'arriver apres le discours lénifiant qui ouvre la cérémonie des départs à la retraite)

26/6/07 16:01  
Blogger FD said...

* Mlle Maupin, fille d'enseignants, j'ai poussé là-dedans et mes parents n'avaient QUE des amis profs... j'ai un peu saturé du truc, c'est mon boulot que j'aime mais mes amis ne sont pas dans la partie et j'ai pas envie d'entendre parler des élèves quand je suis en vacances (invariablement ça revient... hélas)

* Tite, aaah, merci de ton invitation, c'est bien volontiers alors sors les deux tables de jardin parcequ'on est nombreux ! J'ai d'autant moins envie d'y aller jeudi à la soirée qu'en ce moment deuc clans s'affrontent méchamment jusqu'à intervention officielle des En-Hauts (embrouilles dont je me tiens très loin...)Alors voir tout le monde se faire hypocritement la bise et s'affaler les uns sur les autres me débecte un peu, je dois dire. Et ça, l'hypocrite, hélas, je sais plus faire...

* Tirui, en plus karaoké c'est déguisé... le ridicule ne tue pas mais il scarifie et moi je me sens pas de me ridiculiser en public, j'ai encore de belles années devant moi ! mais j'ai mes espions et j'aurais un compte-rendu par le menu !

26/6/07 17:40  
Blogger tanette said...

Comme toi j'ai toujours eu horreur de ce genre de "cérémonie" et essayé autant que possible de les éviter.

26/6/07 18:24  
Blogger bricol-girl said...

Un brin sauvage moi aussi pour ce genre de joyeuseté.

27/6/07 06:55  
Anonymous zaboo said...

Je suis absolument comme toi.
J'ai toujours refusé, au début c'était mes enfants, j'étais seule et pas de baby sitter (oups la menteuse, pusahr était assez grand)
puis ensuite, je ne bois pas, ils se bourraient la gueule allègrement,
et l'année dernière, j'avais à chaque fois, l'excuse de devoir rentrer de nuit et de ne pas avoir une bonne vision de nuit.?
mais j'avais même "tu peux dormir chez moi"
arggggggggggg surtout pas encore pire.

Moi aussi je cloisonne enfin je cloisonnais ma vie.
Et ce jusqu'au moment où le boulot me l'a bouffée.

ALors raison de plus ma grande.

Je te comprends et je t'approuve.

27/6/07 10:01  
Anonymous zaboo said...

arg "me l'a bouffe"
bonjour la faute

27/6/07 10:02  
Anonymous khey said...

ah ben non, à part le karaoké que j'adore car bon pour le stress ... si si, en chantant on expire plus longtemps, donc pas de stress à la fin d'une chanson
allez courage ...

27/6/07 10:49  
Anonymous La Troll Family said...

L'excuse :
"j'habite loin et en plus je dois libérer la nounou"
est ma préférée ! Et si je peux rajouter un :
"En plus Poussiiiin est en déplacement alors il faut vraiment que je rentre sinon tu penses bien !"
alors là c'est encore mieux.

Nous devrions peut être éditer un manuel des excuses pour éviter les soirées tartes entre collègues !!! Non ?

27/6/07 22:08  
Anonymous zaboo said...

L'idée de maman troll est super.......

ça va aujourd'hui ?
bisous les filles

28/6/07 10:00  
Anonymous Bii said...

Tu veux pas essayer de leur dire "NON j'ai pas envie" juste pour voir leur tête ??
Après tout, c'est la vérité !
Je suis désolée mais je préfère passer la soirée avec ma famille et bla, bla, bla. Point ! Tu ne leur dois rien après tout.
J'dis ça mais je suis comme toi, heureusement mes Zhoms au boulot on d'autres chats à fouetter !!
Biiz

28/6/07 14:51  
Anonymous khey said...

Au fait zaboo a mis encore un mr et mme chez moi, et j'ai pas trouvé, à voir dans les coms

29/6/07 15:39  
Blogger Soeur Anne said...

Je suis comme toi, j'ai horreur de ça...

Quand aux vacances sponsorisées par le gros service social du boulot, si c'est pour passer mes vacances avec des postiers, non merci !! Pas de boulot pendant les vacances. Y'a déjà mon mari qui est sous perf avec sa boite !! (Oui, mais lui c'est la sienne, hein), alors ça suffit !!

2/7/07 09:19  
Anonymous alain said...

bonjour FD, je n 'ai jamais osé venir te saluer, mais cette fois suis décidé. j ' apprècie toujours tes coms à mon sujet chez les autres. J 'aime les jeux de mots c 'est vrai. J e m ' éclate a vous lire, c 'est toujours très sympa, cette solidarité féminine.
j'adore mon blog, même si je n 'y met pas grand chose. es tu dans l,'enseignement ? c 'est ce que je crois deviner..Amitiés... Alain.

2/7/07 20:59  
Anonymous tarzile said...

C'est quelque chose, cette histoire. Presque nippon, en fait. Effectivement, lorsuqe le job est termin., à la maison. Mais le soulier est chou!

6/7/07 01:22  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home