dimanche, janvier 13, 2008

A nous de vous faire préferer le...

Les deux adolescents montèrent dans le train en sautillant. Ils venaient de passer l'après-midi pluvieuse à profiter du premier samedi de soldes pour dépenser leurs sonnants-et-trébuchants de Noël. A 14 ans, c'est du bon argent que le Père Noël descend de sa hotte, c'est moins volumineux que le château Playmobil ou la base Légo Starwars et ça fait plus plaisir. Deux semaines qu'ils en rêvaient, de cette sortie , deux semaines qu'ils attendaient le 1er samedi des soldes.
Ils ont donc pris le train de chez eux, comme des grands ils ont pris leurs billets, les ont composté, ont gambadé et sautillé de joie dans les rues mouillées de la ville, ont dépensé leur argent en vêtements, signes de reconnaissance tribale. Ils chantaient dans les rues, les cheveux devant les yeux et des étoiles au sourire. Ils ont composté le billet de retour et sont montés dans le train.
Ils ont 14 ans, ils ont la sagesse de leur âge, se partagent les écouteurs du baladeur tout neuf et montent dans le train. Ils ont 14 ans mais ils se sont trompés en prenant leur billet, ils ont pris un billet "enfant", 1,20 euro... Ils se sont dit que ça n'était pas grave puisque de toutes façons le billet auquel ils ont droit, adulte à 50% de réduction coûte également 1,20 euro. Ils se sont dit, avec la logique de leur âge, que 1,20 euros pour 1,20 euro , peu importe l'intitulé du billet...

Ils étaient confiants lorsqu'est arrivée la contrôleuse et ils ont tendu leurs billets "enfant" à 1,20 euros. Elle a l'oeil, la redoutable contrôleuse, on ne lui la fait pas...

- Vous avez quel âge ?
- 14 ans, répondent-ils sans hésiter.
- Vous n'avez pas le bon billet, le billet "enfant" c'est jusqu'à 12 ans.

Et alors ? Ont du se dire les "14 ans", et alors, puisque de toute façon c'est le même prix. Mais non, ça fait désordre, un billet enfant à 1,20 euro au lieu d'un billet adulte à 1,20 euro avec 50% de réduction famille nombreuse.

- ça vous fera 11 euros d'amende chacun pour "tarif réduit non justifié". Vous avez de quoi payer les 11 euros ?

Les deux garçons ont cessé de rire, croyant à une mauvaise blague... Ils se sont regardés, interloqués. Bien sûr que non, ils n'avaient plus 11 euros chacun...

- Si vous n'avez pas de quoi payer tout de suite l'amende est majorée, elle passe à 25 euros chacun + 28 euros de frais de dossier. 53 euros euros chacun. Vous avez une pièce d'identité ?

Les garçons sentent que l'heure est grave, ils n'en croient pas leurs yeux. Ni leurs oreilles. 53 euros CHACUN ?!!! Ils ont la gorge sèche et obturée d'une grosse boule de rage. Ils viennent de passer une après-midi de rêve, le premier samedi des soldes, sur l'asphalte pluvieux de la petite ville qui n'a pas encore quitté ses illuminations de Noël. Mais ce n'est pas liesse pour tout le monde; ça n'est pas jour de fête. Ils sont bien élevés, ces garçons, ils ont sorti ce qu'ils avaient comme pièce justifiant de leur identité, soit leur carte de réduction de famille nombreuse. Leur vrai nom, leur vraie adresse, leur vraie date et lieu de naissance. Il ne leur aurait pas effleuré l'esprit de faire autrement, ils sont honnêtes et sans malice aucune.

La zélée contrôleuse leur a remis sans un sourire leur ticket d'amende, en leur précisant qu'ils avaient deux mois pour régler les 106 euros. Puis sans émotion elle a continué son bonhomme de chemin à travers le wagon, à l'affut d'autres resquilleurs. Elle a l'oeil, et le bon, elle sait les repérer les malandrins, les jeunes délinquants, les tricheurs.

Je suis sûre que nos deux ados ont même dit merci lorsqu'elle leur a remis le ticket qu'a éructé sa petite imprimante portable. Ils ont dû dire "merci madame" avant de se regarder, les larmes aux yeux.

Ils ont attendu de descendre à leur gare, deux arrêts plus loin, pour laisser éclater leur colère et leur impuissance. Leur incompréhension surtout. Ils sont même rentrés chez eux penauds, comme en faute... et ils ont expliqué aux parents.

Nous allons faire preuve d'une vilaine désobéissance civile, je le dis publiquement. Je le redirai en d'autres lieux. Parce que 1,20 euro ou 1,20 euro, peu importe l'intitulé, non ? D'autre part, tous les matin et soir, nos ados prennent le train, 1 seule station, qui couterait 0,80 euro avec leur réduction famille nombreuse s'il n'y avait un minimum de facturation à 1,20 euro. Depuis un an, ils paient donc plusieurs fois par semaine 1,20 euro le trajet au lieu de 0,80 euro. Parce qu'il y a un minimum de facturation. Soit. Là dessus nous ne discutons pas. Qu'on ne nous discute pas non plus l'erreur de tarif pris au distributeur dans la mesure où il est identique à celui qu'ils auraient du prendre. Même si ça fait désordre dans les statistiques des voyageurs...

Je suis furieuse. Furieuse est un mot faible. J'enrage. Quel bel exemple de justice, de souplesse d'esprit et de compréhension donné à nos ados ... En 2 mn, toute une éducation foutue en l'air... Parce que d'après vous, comment seront-ils tentés de réagir la prochaine fois qu'ils seront confrontés à une situation quasi identique ?



Kafka, au secours !

Libellés : ,

19 Comments:

Anonymous Maky said...

Ces choses en uniforme sont redoutables...
J'ai dit un jour à un commissaire de police que je connaissais la raison de l'uniforme porté par ses sbires...
C'était pour ne pas les confondre avec les délinquants.
Il n'a pas apprécié, mais il n'était pas en service !
Pauvres cons, sont-ils !

14/1/08 00:02  
Anonymous KaMaïa said...

Ahrg ! Mais qu'elle CONNE cette contrôleuse !!!! Mais ce n'est pas croyable, d'être sans intelligence et à ce point lobotomisée par les articles de son règlement !
Moi aussi je serais furieuse et je ferais preuve de désobéissance civile. Et pas que ça. Y a le médiateur de la république pour ce genre de cas ubuesques.
Et puis aussi la PQR également, qui aime à relater ce genre d'histoires et les rendre publiques...

14/1/08 01:13  
Blogger tanette said...

Furieuse, je comprends, il y a de quoi....

14/1/08 06:24  
Anonymous mab said...

Ah mais c'est pas vrai une connerie pareille!

14/1/08 07:39  
Anonymous Soeur Anne said...

C'est dingue d'être aussi obtus.

Quand la règle aboutit à une iniquité, il faut savoir passer au dessus !!

(Ca me rappelle la fois, ou dans un bureau, nous avions besoin d'une carte d'identité pour donner un recommandé au client...lequel recommandé contenait la carte d'identité qu'il ne pouvait donc pas présenter... Un bon test anti-connerie !!)

Lamentable !!

14/1/08 08:53  
Anonymous Frédéric said...

Bonjour;

essaie de faire une réclamation écrite au service clientele de la sncf... puis apres refus ou non réponse, adresse toi au médiateur de la sncf en saisissant également l'association des usagers sncf de ta région...c'est souvent efficace, surtout s'il n'y a pas eu de gene financière pour la sncf. Comme tu le dis si bien, 1.20 € = 1.20€
PS: tu peux également faire mention de certaines gènes dans le courant du mois de décembre.

14/1/08 09:18  
Blogger Kheyliana said...

que dire à part : quelle conne ...
la prochaine fois, ils frauderont...

14/1/08 09:38  
Blogger FD said...

* Maky, c'est à croire qu'avec un peu de pouvoir on en perd le (bon) sens du discernement...

* Kamaïa, la PQR j'y pensais (en fait c'est Doux qui y a pensé)

* Tanette, furieuse et surtout tellement désolée pour Nozados qui doivent affronter l'absurdité, et se sentir tellement démunis face à ça...

* Mab, beh si, c'est vrai, hélas ;-(

* SoeurAnne, j'imagine bien le coup de la carte d'identité dans le courrier... même topo... souplesse... souplesse...

* Fred, bonjour ! c'est ce qui était prévu. En signalant également que les nouveaux horaires sncf applicables depuis le 9 décembre sont erronés sur la ligne que prennent habituellement les garçons pour aller en cours, qu'il était indiqué quele train qu'ils prennent d'habitude continuerait de s'arréter prèsde leur collège, ce uqui n'a pas été le cas samedi... ils se sont donc retrouvés 25 km plus loin sans train de retour avant 1h, tout simplement parcequ'il y avait une erreur d'impression dans les nouveaux horaires... Ils n'ont pas de chance avec le train, nozados...

14/1/08 09:49  
Blogger FD said...

* Khey, toutafé... ils prennent le train tous les matins avec des gamins qui fraudent et se moquent ouvertement des controleurs en donnant un nom et une adresse bidon, ça fait enrager nozados... finalement... hein...

14/1/08 09:51  
Anonymous zaboo said...

pffffffffffff les pauvres, bonjour la descente de moral.
une amie qui avait accompagné sa copine sur le quai du métro en toute bonne foi ,n'avait pas pris de ticket.
elle a eu droit à 30 € d'amende, et comme elle n'avait pas ses papiers sur elle, elle a donné sa véritable identité et son adresse. Avec du recul, elle regrette, mais on est honnête ou pas.

Le pire dans tout ça c'est que ça dépend de l'humeur et du caractère du contrôleur.

Et là dans ton cas, c'est l'aberration suprême........

14/1/08 10:16  
Anonymous Luna Pat said...

c'est vraiment du grand n'importe quoi !
J'écrirai au service relation clientèle régional (celui où on réclame des sous quand les TGV ont du retard), la presse régionale c'est bien aussi.
Ca me paraît énorme comme amende en plus par rapport au prix du billet.

14/1/08 11:46  
Anonymous Fabienous said...

Bah ils auront surement envie de lui casser la g*****!!!
Pffff et elle répondra mais je fais mon boulot moi madame! Connasse

14/1/08 16:10  
Anonymous titeknacky said...

C'est dégueu ... encore une controleuse zelée qui était en vacances quand on a distribué l'humanité et la gentillesse.

Je suis complètement d'accord avec ta réaction.

Les pauvres ... sans doute une frustrée, une de plus

14/1/08 18:00  
Anonymous Mamzelle Maupin said...

Et après ils s'étonnent de l'incivilité des ados, mais qu'ils prennent un miroir !!

Faut pas être con et le cerveau si on l'a c'est pour s'en servir ...

Une tite lettre bien sentie à la Sncfoutage de gueule ?

15/1/08 09:57  
Anonymous titeknacky said...

Le problème miss maupin c'est qu'a la seuneuceufeu ils sont un peu près du bonnet ... ils n'ont qu'un seul mot en bouche ... infraction infraction ...

Pour les pratiquer tous les jours (et même plutôt deux fois qu'une), je dirai qu'on rencontre de tout mais là majorité ils les choisissent un peu obtus ... et je suis sympa ;o)

J'espère que tes ado, ne sont pas trop découragés ...

pfff y a vraiment des cons parfois

Bisous

15/1/08 17:59  
Blogger FD said...

* Zaboo, y a pas de petits bénéfices, ils prennent l'argent là où ils peuvent, au plus gogo de tous !

* LunaPat, c'est clair qu'on va écrire !

* Fabienous, ouais, y a des gens qui ont un sens du discernement que ça ne fait peur...

* Tite, encore une frustrée de plus... les garçons ont nous l'ont poliment excusée en disant "peut être qu'elle s'était disputée avec son mari le mati net qu'elle était encore un peu énervée". Ouais, ils sont gentils... !

* Mlle Maupin, tout à fait d'accord pour l'incivilité, si on ne les respecte pas, on ne peut pas exiger d'eux du respect en retour...

* re-Tite, ados un peu dégoutés, "ptin y a des adultes c'est trop des c****ards" !!!

16/1/08 17:30  
Anonymous lb said...

Vérification faîte, le prix du voyage qu'ils auraient dû payer est de 2 euros 10. Ils ont donc causé à la SNCF un manque à gagner de 1 euros 80. C'est scandaleux.
Autre vérification, les distributeurs automatiques de la SNCF ne disent pas à quel âge s'arrête le tarif "enfant"… alors, à 14 ans, enfant ou pas enfant ?

17/1/08 11:28  
Anonymous co de contes said...

à hurler..
du grand n'importe quoi...
pauvres ados.;qui à force d'être honnètes..;
grrrrr!

18/1/08 07:17  
Anonymous ddc said...

Au début, quand mon AàG est passé de la France à la Belgique, il était toujours agressif avec les contrôleurs SNCB (pensant que c'étaient "les mêmes")... A chaque fois que je prends la SNCF ou que j'en entends parler, je comprends mieux pourquoi !! (bon, on a nos cons aussi hein de temps en temps ;-)

20/1/08 09:54  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home