lundi, septembre 25, 2006

Guide du mariage réussi

En ce moment et depuis la rentrée, je fais du tri. Prise d'une frénésie poubellienne irrépressible , dans ma vie domestique comme dans mon quotidien professionnel.
Souvent, dans les CDI d’établissements scolaires anciens, l’histoire de la fonction et du lieu font qu’on tombe sur des ouvrages tellement désuets qu’ils en sont comiques, sinon totalement déplacés !
Je me régale en ce moment, je me marre toute seule. Et, fleuron d’entre les fleurons, rencontré au hasard des rayons et à présent en au sommet d’une pile ridicule sur mon bureau , en attente d’un sort funeste parmi d’autres ,

"Le mariage : guide pour l’organiser et le réussir dans ses moindres détails". Peu nous importe l’année, ces conseils sont intemporels, dans les bonnes familles.

* Où l’on apprend juste après l’avant-propos comment organiser des fiançailles (donc, il faut se fiancer, c’est IMPERATIF). La demande en mariage aura été faite au préalable par l’amoureux au père de l’amoureuse (aujourd’hui on peut se passer des gants « beurre frais », précise-t-on). S’ensuivent de chics et sobres exemples de faire-part à imprimer sur « carton blanc de format 9x14 ». A l’issue du repas, la fiancée se verra remettre LA bague de fiançailles (l’exemple proposé par l’ouvrage est un solitaire de chez Mauboussin, hein, le manège à bijoux de chez L*** ou les bagues M**y on oublie !!)
Au cas où les parents et leur fidèle traiteur manqueraient d’idées, ce bon ouvrage propose quelques menus novateurs : perdreau au chou, gigue de chevreuil ou rôti de bœuf en croûte. A faire glisser à l’aide d’une bouteille de champagne pour deux et une bouteille de vin pour 3 personnes !

* Quand se marier ? Notre excellent guide conseille l’été comme saison idéale, même si « rien ne garantit que le soleil sera de la partie mais s’il vous fait faux bond vous pourrez vous consoler en répétant le proverbe « mariage pluvieux mariage heureux » (tu parles, Charles !NDLA)
Choix du témoin : quelques trucs et astuces de diplomatie sont donnés, que dire par exemple en consolation à l’ami qui n’a pas été choisi comme témoin ? « oh toi tu es tellement large d’esprit que je sais que tu ne te vexeras pas pour ça alors que Machine si je ne l’avais pas choisie… tu sais comme elle est… » (VERIDIQUE ! élégant, n’est-il pas ?)

* Les faire-part… ah, les faire-part… Faire une liste exhaustive des invités, « un oubli malencontreux pourrait avoir de nuisibles conséquences sur le développement de la carrière de votre futur époux ( ?!!) Est conseillée la version deux feuillets de quatre pages en vélin d’arche imprimées à l’anglaise (re- ?!!) Le nec plus ultra mais pas obligé : la gravure en taille douce, (une plaque par famille). Ou la lithographie avec le monogramme de la famille à sec ou en couleur, or ou argent.

* Liste de mariageune des tâches les plus agréables») : linge de maison, arts de la table , «électro-ménager qui libère la femme », l’automobile, le tapis d’Orient ou le voyage de noces. Il est vivement conseillé de dresser soigneusement cette liste afin d’éviter les doublons et les oublis.

* LA tenue : adaptez-la à votre morphologie ; si vous vous trouvez trop grande, évitez le fourreau ; vous vous jugez trop ronde, pas de manches ballons ni de jupon froncé ; si votre futur époux est de petite taille, pas de talons hauts et attachez la traîne sous la nuque et non sur le sommet de la tête. Le marié sera vêtu d’une jaquette (de la flanelle gris clair à la jaquette noir grain de poudre, avec pantalon assorti, en passant par le gris moyen et le gris foncé, allez, soyons fou)

* Choisir l’anneau nuptial … «l’achat des alliances incombe au fiancé» Avec un léger faible de l’auteur pour l’alliance trois or ou celle en diamants…

* Le cortège, « les enfants, petits garçons et petites filles feront le charme et la beauté de votre cortège ; ainsi, apportez un soin extrême à leur tenue ». Osez marier le fushia et le jaune pâle dans la composition de vos bouquets, dont les couleurs devront rappeler les tenues des enfants. Les petites filles porteront des chaussures à barrettes, vernies noires ou marines, les garçons des Charles-IX (re-re- ??!! vite, ami lecteur, éclaire-moi, qu’est-ce donc que la chaussure Charles i-ix ?) Tous auront des gants de coton blanc, avec ou sans pressions (aaaah, il n’est nulle part fait mention de soquettes impératives…)

* « Rien n’est plus fâcheux qu’une cérémonie où tout le monde cherche sa place (…) Une belle cérémonie c’est aussi l’ordonnancement du cortège ». (C'est vrai quoi, un peu d'ordre et de discipline, on n'est pas là pour rigoler !) Et là le lecteur est gâté, lui est fourni le schéma de l’entrée du cortège dans l’Eglise, dis donc (à la mairie on peut entrer en vrac , alors ?!) conforme à « la nouvelle lithurgie » (ah ?) "La cérémonie achevée, au son des cloches, la mariée sort au bras de son mari , puis la mère du mari, et le père de la mariée, les grands parents, la famille et les invités ; l’ordre sera le même pour le cortège des voitures."Attends, il manque quelqu'un... mais qui ? aaah, la mère de la mariée, et le beau-papa tout neuf, ils sont où ? haaannn...
Oh, point de lancer de riz, donc ? ni de pluie de pétales de roses ou autres fleurettes jonchant le parvis ?! trop dommage , vraiment... Aucune mention non plus du discret concert de klaxon...

Petites veinardes, vous avez même un échéancier, le compte à rebours des trucs à faire et auxquels penser, du J-120 au jour J !! (avec un conseil unique à J-1 : « prenez un calmant et faites de beaux rêves » !!!)

*
« Les parents des mariés encadrant les jeunes époux reçoivent les félicitations des invités et les mariés leurs voeux de bonheur. » Ah tiens, de la photo il n’est point fait mention… tragique erreur, il n’est pas de bon mariage sans sa photo, n’est-ce pas, ami lecteur et de bon goût ?

A la fin, s’ensuit tout un blabla sur les oppositions éventuelles au mariage, qui et pourquoi . Top modernité, le divorce est même mentionné, «toute femme divorcée doit attendre en principe l’expiration d’un délai de 300 jours pour se remarier». Ceci afin d’éviter toute confusion de paternité , des fois qu’au moment de se séparer vous ayez fait un dernier câlin d’adieu non protégé avec votre ex et pile à J14 (brrr…). Moderne jusqu’au bout, sont évoqués les cas de nullité du mariage à l’Eglise.

Voilà ce qui est supposé constituer la lecture loisir des élèves d’un lycée professionnel tertiaire… mes pépettes en pantalons moulants taille basse , mes kakous en jean baggy de chez baggy et en sweat shirt griffés 3 tailles au dessus … je suis certaine que ça leur parle, ça !

Cela dit, si vous mariez quelqu’un de votre entourage proche sous peu et que vous avez encore quelque angoisse, n’hésitez pas, je garde cet excellent opuscule sous le coude et je réponds dans l’heure à toutes vos questions !

Libellés :

8 Comments:

Blogger Amandine said...

Fascinante littérature!

25/9/06 15:45  
Blogger Anitta said...

Très drôle. Il m'est arrivé il y a longtemps la même mésaventure, je me souviens même que les Editions Marabout étaient à l'origine du petit opuscule (moins complet que le tien, il me semble... et donc moins drôle). Mais pour qui s'interroge sur les traces que nous laisserons aux générations futures, tu as trouvé un magnifique exemple !

25/9/06 18:51  
Blogger tirui said...

le tapis d'orient ou le voyage de noces
pourquoi "ou" ? on ne pourrait pas cumuler les deux ? un tapis volant pour emporter Shéhérazade aux palais des mille et une nuits.

26/9/06 00:38  
Anonymous Soeur Anne said...

Merci pour cette tranche de rigolade intense...

Pour les chaussures Charles IX je ne sais pas, je crois que c'est avec une grosse boucle au-dessus !!

26/9/06 09:34  
Blogger FD said...

Amandine : tu feras moins ta maline quand tu marieras tes filles et que tu seras toute empêtrée à pas savoir comment on s'y prend !

Anitta : si c'est ça les traces de notre civilisation que veulent laisser nos parents, à transmettre à nos enfants...j'ai peur du ridicule pour le coup !

Tirui , t'es fou, pas de voyage aux colonies, malheureux ! (ou alors pour la chasse aux panoupanous ?!) le guide suggère Venise en Orient-Express, une croisière sur l'Africa-Queen, un voyage en avion privé dans l'Ouest américain ou visiter le Canada en hydravion, tellement plus classe.

Soeur-Anne, ça en fait des beaux "souyés" à boucles pour les petits garçons ! Je n'oserai plus emmener les miens à un mariage de peur de la faute de goût !

26/9/06 10:08  
Blogger bricol-girl said...

Pour la liste de mariage consulter le catalogue BHV de 1924, les priorités n'ont pas beaucoup changé.

28/9/06 07:36  
Anonymous La Troll Family said...

Pour le coup je ne marie pas quelqu'un de mon entourage mais moi meme je ne prendrais donc pas en considération tous ces "précieux" conseils (tant pis pour le ratage je l'assumerai) ou alors juste le calmant la veille et les beaux rêves (je ne risque rien avec ceux la enfin presque faudrait voir à ne pas être groggy pour la cérémonie).
J'aime bien ta façon d'écrire je reviendrai faire un tour surtout que je n'ai pas loin à aller j'habite pas loin (Parc de la Chartreuse)

5/10/06 09:30  
Anonymous La Troll family said...

je m'a un peu gouré dans ma page vebeu

5/10/06 09:32  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home