jeudi, juillet 31, 2008

Les vacances, c'est bien...

Ouais... Pour ceux qui en douteraient...

* Se légumer dans le hamac aux rayures bayadères pour une sieste post-prandiale... Avoir le mal de mer au bout de 5 mn.

* Se transvaser sur le bain de soleil à l'ombre de la haie, dans un creux en forme de cabane entre les branches du forsythia et de l'althéa mauve. Regarder le ciel bleu à travers les feuilles vert brillant. Se découvrir sous le couloir aérien des abeilles venues vendanger les pistils des fleurs de l'althéa. Sans bouger, les regarder repartir, le vol titubant, trop lourd des pattes chargées de boules de pollen jaune. Faire l'expérience étrange d'un glissement de l'espace-temps, un trou temporel d'une heure... se dire que peut être on se serait endormi, la tête à l'ombre et les pieds au vent doux.

* Regarder les insectes butiner à tout-va les fleurs de trèfles dans ce qui tient lieu de pelouse. Découvrir avec joie et bonheur que le jardin abrite un hérisson... si seulement il pouvait rameuter parents et amis, chez nous c'est la fête à la limace.

* Se prendre une claque, se rendre compte qu'on ne peut pas faire le bonheur des gens contre leur gré, et que dans une famille recomposée, c'est comme l'aviron, si tout le monde ne rame pas dans le même sens, ça ne peut pas fonctionner.

* Abdiquer. Débarquer le rameur récalcitrant et lui souhaiter bonne chance. Poursuivre sa route, l'embarcation plus légère semble à présent filer dans le sens du vent.

* Faire de superbes rencontres, passer de l'autre coté de l'écran et ouvrir sa porte quelques jours à une "Internet girl" et son loulou. Adorer ça et se promettre de recommencer. Découvrir que la bière de "là-haut" peut titrer à plus de 8° ; ramasser du millepertuis sauvage, passer les soirées à épouiller les délicates fleurs jaunes qui tâchent les doigts de rouge et les enfermer à l'huile d'olive dans feu-des bocaux de compote.

* Ouvrir son jardin, sa table et sa soirée à un duo de jeunes scouts suisses, tentes et sacs au dos, en provenance d'un pélerinage à Salamanque. S'étonner de leur étonnement... Se désoler de la frilosité et du manque de générosité de mes contemporains à l'abri dans leurs maisons bunkerisées. Leur préparer un pic-nic pour la route le lendemain.

* S'émouvoir d'une jolie lettre de remerciement en provenance de Genève.

* Profiter de soirées à l'ombre des platanes du Jardin de Ville pour écouter de la musique et s'émerveiller. Découvrir entre autres l'énergie sur scène d'un Ben Ricour... En mangeant des glaces gingembre-ananas, lait d'amande ou rhubarbe au milieu des étudiants et des "bobos" grenoblois. Faire danser Lapin sur nos épaules. Trouver un super stratagème pour se faufiler à travers la foule trop dense : offrez une glace à une fillette de 3 ans et comme par magie, les eaux s'ouvriront devant elle.

* Végéter. S'étonner des semaines qui ont passé, faire semblant de s'inquiéter de n'avoir pas fait ce que l'on avait prévu. Vous savez, tout ce que pendant l'année on remet aux vacances... cet été je fais du tri... cet été je finis de peindre le plafond du salon... cet été je m'occupe des plinthes... cet été je ponce le lit en bois vernis et je le repeinds... Et finalement remettre à l'été prochain, parce que ma foi, on est bien fatigué de cette année scolaire et on a besoin de récupérer avant de replonger. Se dire que 8 semaines de congés d'été ça n'est pas de trop (je sais, là je fais de la provoc, vous avez le droit de siffler !)

* Faire des savons, des vrais. S'en amuser. Faire des cosmétiques, plein. En remplir le frigo pour les conserver et inventer des produits dont on n'a pas besoin...

* Allez lire les blogs, les votres, et avoir la flemme de commenter... en avoir mauvaise conscience et se dire "demain je mets un com". Et ainsi de suite.

* Se réjouir des commentaires sporadiques en guise de clin d'oeil d'un "anonyme-Fréderic", surgi des années facs et reconnecté à moi par la magie de la blogosphère (it's a small small world...) S'en réjouir d'autant plus que... (voir billet précédent)

* Rechercher et compter les duvets, préparer doucettement les affaires de camping pour la semaine prochaine. Réserver les stages canyoning sur place pour les garçons.

* Carpe Diem. Vivre de beaucoup d'amour et d'un peu d'eau fraiche. De beaucoup d'amour, surtout. Lutter pour le conserver, envers et contre beaucoup.

Parce que le bonheur, ben c'est vachement bon !!

Alors bon été et beaucoup de bonheur chez vous !

Libellés :

19 Comments:

Anonymous Soeur Anne said...

AAAh, ça vient, mais pas à la maison, malheureusement...

Plaisir de te lire...

31/7/08 18:01  
Anonymous Aile said...

Ahhh viiii... Les vacances, c'est ACHEMENT bien !!! Du va-et-vient chez toi alors que les enfants ne sont pas là ?? Un petit air de "comme d'habitude" mais avec d'autres ?? ;-))

Seul hic des super vacances : Maintenant, loulou cherche où il va bien pouvoir accrocher le "hamac comme dans les Alpes" qu'il veut absolument acheter.. Curieux non ?? ;-))))

Ici il pleut.. Un bonheur après trois jours de 31 - 33 ° étouffants.. Le millepertuis se porte bien, très bien même.. Et il y a deux kasteel au frigo ! ;-)))

petite parenthèse : soeur anne, t'es une lâcheuse ! (bis) ;-))))))

Bises à tout le monde FD, enfin.. au moins aux présents ! ;-))

31/7/08 20:53  
Blogger tanette said...

Des vacances sur-place, pourquoi pas, quand on sait regarder autour de soi, prendre le temps sans culpabiliser de ne rien avoir à rayer sur la liste "des choses à faire pendant les vacances",ne pas culpabiliser quand on se rend compte qu'on ne "peut pas faire le bonheur des gens contre leur gré" (dans les familles qui ne sont pas recomposées, ça arrive aussi...), ouvrir sa maison à de jeunes scouts etc....etc.. se réjouir de tout sans faire un kilomètre : un bon programme pour lequel je te souhaite plein de bonheur à venir... encore !

31/7/08 21:03  
Anonymous Romuald said...

Ahh désolé, mais je réagis: ce n'est pas forthysia mais forsythia (de Forsythe). Désolé, j'ai pas pu m'empêcher. :)

31/7/08 21:39  
Blogger bricol-girl said...

En vacances tu fais ce que tu veux, et surtout tu décompresses et nous fait un petit billet de temps en temps.

1/8/08 05:40  
Blogger Kheyliana said...

je te dirai quoi dans 14 jours, moi c'est pour ce soir !!

1/8/08 08:39  
Anonymous Léa said...

Encore un joli texte que j'ai lu avec plaisir. Ah les vacances... sans bouger de chez soi c'est bien aussi, j'aime ça, juste prendre le temps de ne rien faire, de penser, rêver, regarder, écouter...
Bisous à toi, profite bien.

1/8/08 22:31  
Blogger FD said...

*SoeurAnne, je souhaite que ton temps de pause soit une VRAIE pause, une vraie parenthèse. Parce que tu le vaux bien ;-)

* Aile, ouais, faut que ça brasse chez moi sinon ça va pas ! ça brasse et ça fait des pauses en sirotant une "tu-sais-quoi" ! Cherche pas pour un hamac chez toi, tu le rentabiliseras pas !!

*Tanette, sur place, un peu ailleurs mais c'est bien "parce qu'il faut, pour les gosses". Peu envie de bouger cet été, j'ai fait trop de kilomètres pour le boulot dans l'année...

* Romuald, vous vous êtes donné pour mission de corriger les orthographes erronées de forthysia sur la blogosphère ?! correction effectuée, mais je ne doute pas qu'elle reviendra, les mauvaises habitudes ont la peau coriace, chez moi ;-)
Merci.

* Bricol, pour décompresser, je décompresse... en toute décomplexion. Pour une fois !

* Khey, du repos, du repos et les yeux grands ouverts ! bises à toi.

* Léa, tout au ralenti, avec un Lapin qui vit ENFIN à NOTRE rythme, c'est vraiment vraiment agréable... tu verras dans 2-3 ans ;-)

2/8/08 10:53  
Anonymous Mam'Poussiiiin said...

nous revenons le 14 Poussiiiin retravaille le 16 !!!

Alors si ça te tente dans la semaine qui suit on peut prendre le risque d'une rencontre entre tes gnomes et mes trolls !!!

Et la semaine suivante je suis en vacances de famille ! taf le jour et et repos dans une grotte vide le soir !!! Poussiiiin repart pour trois semaines et les trolls seront chez Tata-Troll !

Tiens moi au courant !!

2/8/08 20:40  
Anonymous zaboo said...

Tu as bien fait de repousser les travaux, je sais de quoi je parle,

Les vacances écrites par toi, un univers dans lequel tu nous fais plonger, et si bien qu'on y serait presque, on reçoit au passage les odeurs du jardin.

Profite ma belle continue comme ça........

4/8/08 09:51  
Blogger Le Père Divorcé said...

Alors, on s'y croirait ! De très bonnes vacances !!

4/8/08 20:51  
Anonymous phenix said...

bisous en passant, j'aime bien te lire ;-)

6/8/08 13:03  
Anonymous co de contes said...

ah..pouvoir rester 5 minutes au calme...
ce sera l'an prochain..surement...
bonnes vacances..
8 semaines???je siffle...lol!

7/8/08 06:02  
Blogger tanette said...

Je me souviens que c'est toi qui m'avais donné le nom de ce "scrutigère véloce", j'en ai toujours autant à la maison, surtout en ce moment....beurk... Bonne journée, très pluvieuse ici...

15/8/08 06:51  
Anonymous zaboo said...

je t'ai longuement répondu chez moi.

gros bisous ^-^

18/8/08 13:44  
Blogger LiliLajeunebergere said...

Merci pour ta tranche de bonheur :-)

20/8/08 22:00  
Anonymous Nat said...

C'est exactement comme ça que je les aime les vacances !
De l'amour à distribuer, à recevoir... entre autre, au milieu de repas pantagruéliques regroupant toute la famille... J'adore !
Bonne rentrée à toi
Bises

22/8/08 11:33  
Anonymous Nat said...

Contente aussi de te retrouver !
Pas encore installés dans notre nouvelle vie... On part lundi. Mais de retour sur la blogosphère... C'est cool de retrouver tout le monde !
Bises

22/8/08 12:27  
Anonymous Soeur Anne said...

Et la rentrée, c'est quand dis donc...

Aile, j'ai pas lâché essequeprès tu sais, j'ai même les boules !!

4/9/08 10:29  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home