vendredi, septembre 26, 2008

Inventaire à la Prévert

Il y a Jean-Christophe, le prof de technologie, qui fait 300 km par jour pour 3h de vacation par semaine en deux fois ;

Il y a Sandrine qui apporte chaque fois des tablettes de chocolat pour accompagner le café en salle des profs (merveilleuse Sandrine qui s'inquiète de notre carence en magnesium)

Il y a Michèle, angoissée, inquiète, petite souris timorée qui, sachant que j'officie à mi-temps ailleurs en ZEP, me conseille de ne surtout pas m'approcher à plus de 1,5 m des élèves et de rester bien planquée derrière mon bureau ; Michèle à qui je n'ai pas osé dire que je n'avais pas peur des élèves et que me tenir loin d'eux n'était pas ma façon de travailler avec eux ;

Il y a Hervé, le prof d'arts plastiques, dont on a supprimé le poste près de chez lui et que le Grand facétieux a affecté en ZEP à 80 km de femme et enfants... parceque arts plastiques on s'en fout ça n'est pas important... on supprime même des heures de français alors arts plastiques, tu penses...

Il y a Akim, un jeune ENAF aux yeux vert d'eau ("élève nouvellement arrivé en France") qui m'appelle "maman" et qui passe du temps sur Internet à regarder son pays d'origine sur GoogleMap et Google Earth

Il y a Mounia et sa bande de pipelettes qui déclament haut et fort que Tony Parker il est trop booooooooo... hein madame vous trouvez pas qu'il est trop beau ?

Il y a Célia qui vient de perdre sa maman et qui assiste courageusement à tous les cours (sauf le jour de l'enterrement)

Il y a Benjamin et sa soeur Emmanuelle qui viennent de perdre leur papa et que leurs classes entières sont allées soutenir, accompagnées des professeurs principaux, le jour de la crémation..

Il y a Emile, le fils d'une amie, qui est terrorisé chaque fois qu'il me voit à l'idée que je puisse cafter à sa mère !

Il y a mon collègue dont je complète le mi-temps qui s'acharne à me mettre des Post-it que j'ignore ostensiblement ("pense à bien débrancher tous les ordinateurs en partant"; "lundi matin toutes les BD n'étaient pas bien rangées dans le bac"...) J'ai 27 volets roulants à fermer, 6 ordinateurs à éteindre, les livres qui trainent à ranger... et mon vrai boulot à faire, quand même !

Il y a mes journées rythmées toutes les 50 minutes par une sonnerie peu aimable...

Il y a cette reproduction d'une affiche ancienne dans la cantine qui me fait (sou)rire chaque fois "un vrai moutart, c'est un poulbot, la vraie moutarde c'est Parizot"

Il y a les bruyants, les agités, les (trop) calmes, les bavards, les tête-en-l'air. Ceux qui sont en train d'apprendre notre langue en même temps qu'ils découvrent notre beau pays-terre-d'accueil-et-protectrice-des-opprimés-d'ailleurs...

Il y a les miens à moi chez moi, une fois que j'en ai fini avec ceux des autres.

Il y a Ainé qui découvre l'euphorie d'une liberté toute neuve pour sa 1ère année de lycée ; Ainé qui va de découverte en découverte et que je tiens à l'oeil de très près, en croisant les doigts pour que l'éducation qu'il a reçu jusqu'aujourd'hui ait été suffisamment convaincante pour lui éviter de franchir des lignes rouges...

Il y a Lapin pour l'instant heureuse d'entrer dans la Grande maison scolaire...

Il y a les trajets aller-retour-aller-retour pour les cours de guitare, de karaté, d'arts plastiques.

Il y a l'homme qui s'est installé dans mon coeur et pour qui je n'ai guère de temps...

Il y a les copines, les amies, à qui je consacre encore moins de temps.

Il y a tous ces mels et tous ces billets écrits dans ma tête et qui n'ont jamais pris forme, faute de ...

Il y a toutes ces foutues journées si courtes et ces week-ends pas assez longs;

Il y a ces nuits si courtes et hachées en menus morceaux et insuffisantes en tous cas...

Tous ces mots d'amour que je n'ai pas le temps de délivrer.



Et il y a moi... quelque part là en-dessous...

18 Comments:

Anonymous Eric said...

La vie en somme :-)
J'aime bien les inventaires à la prévert. A la fois c'est un peu réducteur et en même temps le pêle mêle qui défile dit le rythme, la diversité, les émotions ...

26/9/08 15:40  
Blogger tanette said...

Et il y a Moâ qui te remercie d'avoir trouvé le temps de m'écrire un commentaire... à bientôt.

26/9/08 22:47  
Blogger bricol-girl said...

T'as pensé à débrancher tous les ordis?

27/9/08 07:50  
Anonymous TOMALINE said...

Tu es donc une personne tournée vers les autres, et c'est si rare... Les gens sont la plupart du temps trop occupés à se regarder le nombril... On voit que tu sais voir ce qui se passe autour de toi.

Bisous à toi, joli billet.... Comme toujours

27/9/08 08:28  
Anonymous NatinChina said...

C'est tellement bien dit et c'est tellement ça la vie !
Et j'espère "qu'en dessous de tout ça", tu as réussi à trouver une petite place agréable.
Bises et contente d'avoir des nouvelles de ta rentrée.

27/9/08 09:17  
Anonymous Soeur Anne said...

Il y a toi, sans qui beaucoup de tout cela n'existerait pas... Toi qui nous amène un instant de pur plaisir quand tu écris, toi qui penses tellement aux autres qu'elle s'oublie sans doute, toi qui est un bien belle personne (Même si tu ranges pas bien le bac à BD)

27/9/08 17:28  
Anonymous Aile said...

Et nous aussi, dans nos lointaines et fraîches contrées, on pense tous bien à toi...

Biz biz et plein de courage..

27/9/08 21:46  
Anonymous cosmeto said...

juste pour te dire coucou et te souhaiter une bonne rentrée !!

PS important: cet article est très beau, si je te décris ce que je pense de ce post je ferai une dissertation (voire une thèse ?!) mais pour résumer J'AIME !!!!

28/9/08 21:41  
Blogger Amandine said...

Merci pour ton bel article. Touchant. Dans lequel je me retrouve... Tout en dessous...

29/9/08 06:47  
Anonymous Jéolianne said...

Que c'est bon de te lire. Une vraie gourmandise. Mais que va faire ton collègue s'il y a rupture de post-it?
Merci de prendre le temps de me lire, tes commentaires me touchent toujours.

29/9/08 10:28  
Blogger Dam said...

j'suis d'accord, c'est touchant, humain, et on est tous dans le même bain ! il manque juste un maître nageur !

29/9/08 11:53  
Anonymous zaboo said...

Il y a toi, encore toi et toujours toi, pour tous....

Ne te perds pas, on t'aime.

bisous

30/9/08 09:01  
Anonymous Anonyme said...

il y a toutes ces choses que l'on ne se donne pas le temps de dire et qui sont pourtant si importantes, merci pour ce billet !

30/9/08 15:05  
Anonymous Béné said...

ben non je ne suis pas anonyme, je suis Béné ! c'est koi ce brin !

30/9/08 15:06  
Anonymous KaMaïa said...

Tu me manques beaucoup. Ta plume itou :)
Mais la vraie vie n'est pas sur la blogosphère.
Plein de bises et peut-être à plus loin... plus souvent :o)

30/9/08 21:03  
Anonymous Anonyme said...

je me souviens d'une phrase de Sartres... qui se définit en conclusion de son auto bio "les mots".... (un homme fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n'importe qui).....

Il y a mois aussi qui sourit (et j'en ai besoin ces temps ci) quand je lis ta prose électronique... et qui me dis à chaque fois... j'ai tant de choses à raconter à ma "vieille" pineco.... mais le téléphone sonne, les mails arrivent...... et le téléphone ressonne.... et la réunion va démarrer... et ou ai je mis ce dossier.... mais on est déja en octobre et j'ai l'impression que l'hiver vient tout juste de finir...

Bises... à bientot

Pong ou ping ... je ne sais plus...

Fred

1/10/08 22:04  
Anonymous zaboo said...

Hors sujet,
aujourd'hui tous les mails que je t'adresse me reviennent avec un message d'erreur.
Et c'est le même courriel qu'hier.

je suis bien embêtée.

gros bisous

2/10/08 09:00  
Blogger FD said...

* Eric, la vraie vie, ouais, celle qui étouffe sous la contrainte...

* Tanette, ne me remercie pas, c'est un plaisir de venir prendre une bouffée d'air frais chez toi.

* Bricol Girl, non,je ne débranche pas les ordis, nan mais c'est quoi cette paranoïa ?!

* Tomaline, j'aimerais bien avoir le temps de me regarder le nombril parfois...ça doit être bien agréable.

*Natinchina, une place agréable je ne sais pas, étriquée en tous cas c'est certain.

* SoeurAnne, je range pas le bac à BD non plus, c'est ma révolte perso, ça, du temps passé à autre chose. N'empêche, il est venu en personne exeuprès me le rappeler, parce qu'il croyait que je ne voyais pas ses mots doux..!

* Aile, merci de vos pensées nordiennes. J'aimerais avoir du temps pour les attraper au vol le soir.

* Cosmeto, ravie d te ravir...

* Amandine, merci de ton passage et apprends à surnager.... entre deux eaux. Question de survie.

*Jeolianne, je fais confiance à mon collègue pour trouver des post it. Ou se déplacer si besoin ;-(

*Dam, fournisseur officiel de maitres nageurs ? je veux bien, avant que je ne me noie. Gloub gloub gloup...

* Zaboo, si je me perds, n'oublie pas de tirer sur la corde pour me remonter à la surface.

* Ma Béné "il y a toutes ces choses que l'on ne se donne pas le temps de dire et qui sont pourtant si importantes" GENRE REOUVRIR SON BLOG, nan ?

* Kamaia, ça me touche de savoir que je te manque. Mais je ne suis jamais très loin...

* Fred'Anonyme, t'inquiète pas, un hiver chasse l'autre. Survis-tu à la tempête ? Souffle dans ta clarinette et reste zen...

2/10/08 16:59  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home